Une centaine de migrants interpellés dans un train

FranceUn groupe de migrants a été interpellé à Menton, en France, dans le train en provenance de Vintimille (It). Ils ont été renvoyés en Italie.

Le train transportant un groupe d'une centaine de migrants était parti de Vintimille en Italie.

Le train transportant un groupe d'une centaine de migrants était parti de Vintimille en Italie. Image: (photo d'archives)/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un groupe d'une centaine de migrants a été interpellé dimanche soir à Menton (Alpes-maritimes) dans le dernier train en provenance de Vintimille (Italie), a-t-on appris ce lundi 10 août auprès de la préfecture des Alpes-Maritimes.

Dimanche à 22h55, la police aux frontières (PAF) assistée des forces mobiles a procédé, en gare de Menton-Garavan, la première après la frontière italienne, à l'interpellation d'un groupe d'une centaine de personnes, a précisé la préfecture.

«Tous ont fait l'objet d'un contrôle d'identité conformément aux règles de Schengen qui nous autorisent à le faire dans une bande frontalière de 20 kilomètres ainsi que dans les gares internationales, et tous ont fait l'objet d'une demande de réadmission vers l'Italie», a précisé François-Xavier Lauch, directeur de cabinet du préfet.

Record

Lundi matin, la plupart des migrants avaient été réadmis en Italie, a indiqué le représentant de l'État, se félicitant de «l'excellente coordination avec les autorités italiennes pour gérer cette situation». Certains migrants sont néanmoins toujours présents sur le sol français, l'étude de leur dossier étant toujours en cours.

C'est la première fois, selon la préfecture, qu'une interpellation d'un groupe aussi nombreux est effectuée, le précédent record étant de soixante personnes. La préfecture n'a donné aucune indication sur le sens à donner à ce passage groupé.

Après un pic atteint à la mi-juin, avec un total de 1500 personnes interpellées chaque semaine à la frontière, le nombre d'interpellations de migrants avait fortement baissé pour atteindre il y a trois semaines 450 interpellations hebdomadaires, avant de repartir à la hausse récemment avec 766 interpellations entre le vendredi 31 juillet et le vendredi 7 août.

(afp/nxp)

Créé: 10.08.2015, 12h06

Articles en relation

Choucha, zone de non-droit pour les migrants

Tunisie Une cinquantaine de personnes végète dans cet ancien camp du HCR à une dizaine de kilomètres de la frontière libyenne. Plus...

Quelque 86 migrants entassés dans un camion

Autriche Des dizaines de migrants, dont des enfants et une femme enceinte de huit mois étaient cachés dans un camion en Autriche. Plus...

En Sicile, la mafia profite des migrants

Méditerranée Un nouveau drame survenu cette semaine en Méditerranée relance les appels à l’aide envers l’Union européenne Plus...

L'ONU demande un plan d'urgence pour Calais

France Le Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies a appelé la France à présenter un plan d'urgence «global» pour traiter la crise des migrants à Calais. Plus...

«Il ne faut pas laisser d'autres Calais se développer»

Migration Le HCR appelle à une action d'urgence de la France et de la Grèce devant l'afflux de réfugiés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: la crudité de certains slogans a choqué
Plus...