Un profil de tueur de flics

Attentat des Champs-ElyséesL'auteur de l'attaque n'était pas fiché «S». Mais il était visé par une enquête antiterroriste.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’identification de l’homme qui a ouvert le feu contre des policiers jeudi soir sur les Champs-Elysées n’a pas traîné. Karim C., un Français de 39 ans originaire de la région parisienne, était connu des services de police pour des faits de droit commun. Il ne faisait pas l’objet d’une fiche «S», ont précisé les autorités, mais il était visé par une enquête antiterroriste pour avoir récemment manifesté son intention de tuer des membres des forces de l’ordre.

Cet homme au casier judiciaire chargé avait été condamné en février 2005 à quinze ans de réclusion pour trois tentatives d’homicide volontaire, dont deux visant des policiers au terme d’une course-poursuite. Les faits remontent à 2001. Le suspect, alors âgé de 23 ans, circulant armé au volant d’une voiture volée, avait percuté un véhicule de police avant d’ouvrir le feu, blessant deux d’entre eux. Placé en garde à vue, il avait réussi à désarmer un gardien de la paix, avant de lui tirer dessus à cinq reprises, selon BFMTV.

Depuis sa sortie de prison fin 2015, Karim C. était sous probation, mais ne la respectait pas, ont expliqué des sources proches de l’enquête, citées par Le Monde. Arrêté le 23 février dernier pour avoir proféré des menaces de mort à l’encontre de policiers, il a été remis en liberté, faute de preuves suffisantes. Il était depuis dans le radar des services antiterroristes. Et la perquisition de son domicile jeudi soir a permis de trouver des «éléments de radicalisation», ont affirmé vendredi des enquêteurs, sans plus de détails.

Le groupe État islamique (Daech), qui a revendiqué l’attentat dans la soirée, affirme de son côté que l’auteur de cette attaque qui a coûté la vie à un policier, se nomme «Abu Yussef le Belge», un «soldat du califat», précise l’organisation. S’agit-il du nom de guerre de Karim C.? Probablement pas. Le porte-parole du Ministère de l’intérieur, Pierre-Henry Brandet, a annoncé ce vendredi que les autorités françaises enquêtaient sur un suspect signalé par la Belgique, pouvant correspondre au profil annoncé par Daech. Et donc s’avérer être un complice du tireur.

L’homme recherché, présenté comme «très dangereux», a fini par se rendre dans un commissariat d’Anvers. Est-il lié à la fusillade des Champs-Elysées? L’enquête le dira. Lors d’une perquisition, les autorités belges ont trouvé un billet de Thalys pour la France en date de jeudi, des armes à feu et des cagoules.

(TDG)

Créé: 21.04.2017, 12h48

Articles en relation

Attentat: un possible complice s'est rendu

Champs-Elysées La Belgique avait lancé un avis de recherche et signalé l'homme à la France jeudi. Le suspect s'est rendu à la police d'Anvers. Plus...

Attentat: un policier tué, l'EI revendique

Champs-Elysées A trois jours de la présidentielle, un assaillant a visé des policiers dans le coeur de Paris jeudi soir. Plus...

Fusillade: panique sur les Champs-Elysées

Paris Lors de l'attaque de jeudi soir, de nombreux touristes étaient présents sur la plus célèbre avenue du monde. Plus...

Terrorisme: les policiers de plus en plus ciblés

Champs-Elysées La fusillade meurtrière sur les Champs-Elysées est la dernière d'une série d'attaques visant les forces de l'ordre. Plus...

Fusillade: Fillon veut suspendre la campagne

Champs-Elysées Le candidat Les Républicains annule ses déplacements vendredi, tout comme Marine Le Pen. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les insectes débarquent dans nos assiettes
Plus...