Un garde présumé d'Auschwitz a été arrêté

AllemagneUn ancien garde présumé du camp de concentration d'Auschwitz, âgé de 93 ans, a été arrêté en Allemagne, a annoncé lundi le parquet de Stuttgart. Il aurait officié à son poste de l'automne 1941 à 1945.

Vue générale du camp d'Auschwitz.

Vue générale du camp d'Auschwitz. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'homme faisait partie du service des gardes du camp de concentration, de 1941 à sa fermeture en 1945.

«Les forces de la police criminelle du Bade-Würtemberg, sur mandat du parquet de Stuttgart, ont interpellé à son domicile un ancien employé du camp d'Auschwitz, qui faisait partie du service des gardes, de l'automne 1941 à sa fermeture en 1945, et est soupçonné de complicité de meurtre», a écrit le parquet dans un communiqué.

«Après la perquisition de son appartement, il a été présenté à un juge statuant en matière de détention et placé en détention provisoire», ajoute le texte qui précise qu'«une inculpation est en cours de préparation».

Traque aux ex-nazis

Aucune information n'a été donnée sur son identité mais selon les médias allemands, il s'agit d'un homme nommé Hans Lipschis, né en Lituanie, et qui habite à Aalen, dans le sud-ouest de l'Allemagne.

Dans son rapport 2013, le Centre Simon Wiesenthal, qui traque les ex-nazis, plaçait Lipschis en 4e position sur sa liste des criminels les plus recherchés. Le centre affirme qu'il a servi dans un bataillon de SS entre 1941 et 1945, et qu'il «a pris part à des massacres et à la persécution de civils innocents, principalement des Juifs».

Selon une récente enquête de la chaîne de radio-télévision publique régionale SWR, il prétend avoir travaillé à Auschwitz comme cuisinier, et non comme gardien dans le camp construit par les nazis en Pologne occupée.

Selon le journal allemand Die Welt, Lipschis avait été naturalisé par le régime nazi. Il s'était installé aux Etats-Unis en 1956 et vivait à Chicago jusqu'à son expulsion vers l'Allemagne en 1983, selon le journal. (afp/nxp)

Créé: 06.05.2013, 16h28

Articles en relation

La Suisse verse un million pour préserver Auschwitz

Mémoire La Suisse va verser un million d'euros (1,22 million de francs) pour préserver l'ancien camp d'extermination nazi d'Auschwitz-Birkenau, inscrit au patrimoine de l'humanité de l'UNESCO et menacé de ruine. Plus...

Mort du doyen des anciens prisonniers d'Auschwitz

Pologne Le doyen des anciens prisonniers du camp de la mort nazi d'Auschwitz est mort dimanche en Pologne. Antoni Dobrowolski avait 108 ans. Plus...

Des petits-enfants de nazis marchent contre l'antisémitisme

Auschwitz Quelque 300 personnes, dont plusieurs dizaines de descendants des nazis allemands, sont partis de l'ancien camp pour parcourir la Pologne avec plusieurs descendants de victimes. Plus...

Un Italien interpellé en possession de barbelés d'Auschwitz

Pologne Un Italien de 66 ans, interpellé samedi à Cracovie, dans le sud de la Pologne, en possession d'un morceau de 30 cm de barbelés provenant du site de l'ancien camp d'extermination nazi d'Auschwitz-Birkenau, a été remis en liberté dimanche, a annoncé la police locale. Plus...

Le criminel de guerre nazi le plus recherché a été arrêté

Hongrie Laszlo Csatary était le chef de la police du ghetto juif de la ville slovaque de Kosice, où 15'700 juifs avaient été pour certains assassinés et pour l'immense majorité déportés vers Auschwitz. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: la crudité de certains slogans a choqué
Plus...