«Opposer fin du mois et fin du monde, c’est simpliste et réducteur»

FranceMunies de deux millions de signatures, des ONG attaquent l’État pour inaction dans la lutte contre le réchauffement climatique

Marie Toussaint est la présidente de Notre affaire à tous, qui a lancé avec trois autres organisations une action en justice pour contraindre la France à respecter ses engagements en matière de climat.

Marie Toussaint est la présidente de Notre affaire à tous, qui a lancé avec trois autres organisations une action en justice pour contraindre la France à respecter ses engagements en matière de climat. Image: PHILIPPE LOPEZ/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après le mouvement des «gilets jaunes», voici maintenant le foudroyant succès d’une campagne pour la justice climatique, intitulée «L’affaire du siècle». Elle est soutenue par une pétition qui a récolté près de deux millions de signatures depuis le 18 décembre dernier.

Cette pétition appuie l’action en justice lancée par quatre organisations – la Fondation pour la nature et l’homme de Nicolas Hulot, Oxfam France, Greenpeace France et Notre affaire à tous – qui dénoncent l’«inaction» de l’État français en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Elles saisissent le Tribunal administratif de Paris pour que la justice contraigne la France – sous astreinte de 100 000 euros par jour – à respecter ses engagements en la matière. C’est une première en France. Mais le recours à ce genre de procédures devient de plus en plus fréquent dans le monde (lire encadré). La «Génération Climat» donne donc de la voix. Entretien avec Marie Toussaint, présidente de l’une des associations à l’initiative de cette action, Notre affaire à tous, et juriste en droit international de l’environnement.

La justice est-elle le bon terrain pour cette bataille?

Dans d’autres pays, le juge a décidé de contraindre les politiques. Le juge français a d’ailleurs déjà reconnu les carences de l’État dans plusieurs cas de santé et d’environnement, notamment l’amiante, le sang contaminé, la pollution des sols… Nous mobilisons la force du droit pour sauver le climat. Nous agissons par tous les moyens nécessaires car la situation est grave. Et le fait de rendre les gouvernements responsables juridiquement de leurs actes en matière d’action climatique est un nouveau levier, de plus en plus décisif, à la disposition des citoyens. Derrière l’action juridique – qui peut paraître impérieuse – je considère qu’il s’agit surtout d’une volonté d’idéal, une aspiration à autre chose qu’un monde funeste écrit à l’avance. La France est le pays où sont nés les droits humains. Si elle veut respecter cet héritage, elle doit tenir compte de la dégradation de l’environnement. Aujourd’hui, le texte de la Déclaration des droits de l’homme de 1789 intégrerait la protection face aux dérèglements climatiques!

Comment allez-vous capitaliser sur ce succès populaire en termes politiques, voire électoraux?

Le succès de la pétition laffairedusiecle.net révèle une aspiration civique. C’est une réappropriation démocratique. Cette vague sans précédent sonne la fin des grands discours sans engagements concrets. Citoyennes et citoyens attendent désormais des actes. Ce que j’appelle la «Génération Climat» a décidé de prendre pleinement son destin en main. La responsabilité de nos associations, c’est d’abord de mener à bien la démarche juridique engagée et d’obtenir des actes concrets pour protéger le climat. Nous sommes pleinement conscients de notre responsabilité; elle s’inscrit à plus long terme que les futures échéances électorales.

Les «gilets jaunes» visaient la taxe sur le carburant, c’est-à-dire une mesure écologique. Entre cette action et la vôtre, peut-il y avoir convergence?

La taxe carbone a été le détonateur d’une mobilisation ayant pour cibles principales l’injustice sociale et fiscale. Des cibles qui sont également les nôtres. Ce que nous avons pu retenir des discours des «gilets jaunes», c’est qu’ils étaient également sensibilisés et préoccupés, parfois au premier plan, par la question de la dégradation de l’environnement.

Il serait simpliste et réducteur d’opposer fin du mois et fin du monde. L’injustice sociale nourrit la dégradation de l’environnement, les plus riches détruisent la planète: 10% de l’humanité émet 50% des émissions de gaz à effet de serre et seulement 25 firmes et leurs filiales sont responsables de 71% des émissions de gaz à effet de serre depuis 1988. Le réchauffement climatique accroît les inégalités et les injustices. Nos terroirs disparaissent; les plus pauvres souffrent en premier des pollutions; ils habitent, par exemple, les zones inondables. Combattre pour la justice sociale, c’est aussi œuvrer en faveur de la justice climatique; c’est ce que portent nombre de «gilets jaunes». (TDG)

Créé: 04.01.2019, 19h09

900 procès climatiques en cours dans le monde

L’ONU recense environ 900 procès climatiques en cours d’examen par les tribunaux de plusieurs pays.

États-Unis Vingt et un jeunes Américains ont saisi la Cour suprême contre l’«inaction climatique» de l’administration Trump. La procédure est suspendue.

Allemagne En 2015, un paysan péruvien accuse RWE, entrepreneur allemand en énergie carbonée, de contribuer à faire fondre les glaciers andins, provoquant des risques d’inondation dans les villages de sa région. Une Cour d’appel allemande a accepté d’examiner sa demande. La décision n’est pas encore rendue.

Pays-Bas Le 9 octobre dernier, sur requête de la Fondation Urgenda, la Cour d’appel de La Haye a sommé le gouvernement néerlandais de réduire de 25% les émissions de gaz carbonique. Autre procès climatique: 11 000 coplaignants ont récemment exigé que le pétrolier néerlandais Shell change de stratégie et se réoriente vers les énergies renouvelables. La procédure est en cours.

Pakistan En janvier 2018, un tribunal de Lahore a imposé au gouvernement la création d’un institut pour observer la mise en œuvre des politiques climatiques, à la suite d’un recours déposé par un agriculteur. J.-N.C.

Articles en relation

Les Verts contre-attaquent sur le CO2

Climat Le Parti écologiste exige un rapport sur la captation et l’utilisation du carbone. Le texte séduit à gauche et à droite. Plus...

«Un bon résultat de la COP24 demeure encore possible»

Réchauffement climatique La conférence sur le climat s’achève ce soir en Pologne. Le point sur dix jours de tractations avec le chef de la délégation suisse, Franz Perrez. Plus...

En Europe comme en Suisse, l’urgence climatique force l’agenda politique

Réchauffement de la planète Bruxelles dévoile son plan pour sabrer les émissions à zéro. Berne se prépare à adopter sa loi sur le CO2. En France, la révolte gronde. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Une nouvelle espèce d'hominidé découverte
Plus...