Le jeu tordu des dix-neuf erreurs de Marine Le Pen

Fact checkingMalgré ses dossiers de couleur, la candidate du Front national a accumulé les erreurs factuelles. Résumé.

La candidate du Front national Marine Le Pen avait pris avec elle de nombreux dossiers.

La candidate du Front national Marine Le Pen avait pris avec elle de nombreux dossiers. Image: EPA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Assise devant une pile de fiches et de dossiers de couleur, Marine Le Pen a pourtant accumulé les erreurs factuelles et affirmations erronées. Les journalistes du quotidien Le Monde en relèvent 19.

Sur le Brexit, d’abord, elle affirme que l’économie britannique se porte mieux. Or, le Brexit n’est pas encore déclenché. Et depuis l’activation de la procédure de sortie, la croissance ralentit et l’inflation croit. Sur la contribution de la France au budget de l’UE, elle parle de 9 milliards d’euros. C’est la moitié. En comptant tout, on arrive péniblement à 6,5 milliards d’euros.

Pour justifier la crédibilité de son scénario de retour au franc, Marine Le Pen s’est embrouillée sur l’euro avant l’euro. Elle se trompe de date, parle de l’écu, affirme que les entreprises payaient en euros de 1993 à 2002, ce qui est faux.

Sur l’euro encore, elle affirme que cela a fait augmenter les prix. Or, l’indice des prix croit sur une courbe linéaire, que l’euro n’a pas modifié. Elle affirmait aussi mercredi soir que l’Union bancaire menaçait l’épargne des Français. Or, elle protège au contraire leur bas de laine en garantissant les dépôts jusqu’à 100 000 euros. La grande majorité des Français ont une épargne inférieure à ce montant.

Concernant les travailleurs détachés en France, elle en double le nombre. Sur l’aide aux entreprises (CICE) mise en place sous Hollande, elle dit que cela n’a profité qu’aux grandes entreprises. Elle ment sur ce point, car le CICE a plus profité aux petites et moyennes entreprises qu’aux grands groupes.

Sur la Gestation pour autrui, elle reprend les rumeurs répandues par «la Manif pour tous» sur sa légalisation, alors qu’Emmanuel Macron est contre. Sur l’Assurance-maladie, elle affirme à tort que les étrangers sont mieux couverts que les nationaux. Autre intox, pour finir, qui a pour origine le Républicain Jean-François Copé: la loi travail favoriserait le communautarisme en faisant entrer dans l’entreprise des droits religieux. Or, la liberté religieuse dans l’entreprise est déjà garantie par une loi nationale et une autre, européenne.

(TDG)

Créé: 04.05.2017, 15h46

Articles en relation

La Toile a été intraitable avec Marine Le Pen

Présidentielle La stratégie agressive de la candidate du FN n'a pas convaincu les internautes, qui lui reprochent d'avoir tiré le débat télévisé vers le bas. Plus...

Après le match télévisuel, les chiffres qui rassurent Macron

Présidentielle française Marine Le Pen a raté son rendez-vous cathodique avec les Français. Un sondage confirme la bien meilleure tenue de son adversaire. Plus...

Marine Le Pen se disqualifie par ses ricanements et ses erreurs

France Le débat Le Pen - Macron a tenu la France en haleine. L’Europe devait être au centre de cet échange, mais la forme a pris le dessus. Marine Le Pen s'est caractérisée par son agressivité et sa confusion. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.