La reine Élisabeth II cherche un compromis

Royaume-UniSa Majesté a convoqué les principaux membres de sa famille pour une réunion de crise au sujet de l’affaire Meghan et Harry. Le résultat de leurs négociations sera dévoilé ces prochains jours.

La reine Élisabeth II déclare soutenir «entièrement le désir de Harry et Meghan de se créer une nouvelle vie en tant que jeune famille». (Image d'archive datant du 18 décembre 2012.)

La reine Élisabeth II déclare soutenir «entièrement le désir de Harry et Meghan de se créer une nouvelle vie en tant que jeune famille». (Image d'archive datant du 18 décembre 2012.) Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est au milieu des livres et des bustes en cuivre de la longue bibliothèque de Sandringham, l’une des demeures privées de la reine Élisabeth II, que se sont réunis lundi après-midi les principaux membres de la famille royale britannique. Au menu: la relation du duc et de la duchesse de Sussex avec la couronne britannique. Autour de la souveraine, son fils aîné le prince Charles, ses deux petits-fils William et Harry, mais aussi l’épouse de ce dernier, par téléphone depuis le Canada.

Peu avant 17 heures, heure locale, le palais de Buckingham a publié un communiqué de la souveraine: «Aujourd’hui, ma famille a eu une discussion très constructive à propos de l’avenir de mon petit-fils et de sa famille. Ma famille et moi soutenons entièrement le désir de Harry et Meghan de se créer une nouvelle vie en tant que jeune famille. Même si nous aurions préféré qu’ils restent des membres actifs et à plein temps de la famille royale, nous respectons et comprenons leur volonté de connaître une vie familiale plus indépendante tout en demeurant une partie valorisée de ma famille.» La reine précise que ces «questions complexes» nécessitent encore du travail mais que «des décisions finales seront prises ces prochains jours».

Le ton de ce communiqué est à la fois extrêmement humain et ferme. À 93 ans, Élisabeth II se sait mortelle et veut éviter de mettre en péril une monarchie qui échouera bientôt sur les épaules de son fils aîné Charles. Sa fermeté sur la nécessité de trouver rapidement une solution vise à limiter l’incertitude et à éteindre au plus vite l’incendie provoqué par le communiqué publié mercredi dernier par le jeune couple. Ils avaient fait part de leur volonté de se «placer en retrait pour ne plus être des membres «majeurs» de la famille royale».

Dans le même temps, la souveraine et ses conseillers, qui ont travaillé dans l’ombre depuis cinq jours pour concilier les différentes parties, ne veulent pas renouveler les erreurs de la période Diana. La reine avait été accusée de manquer de compassion quand elle retira à la mère des princes William et Harry son titre d’Altesse Royale au moment de son divorce du prince Charles en 1996, puis un an plus tard lorsqu’elle tarda à réagir publiquement à sa mort accidentelle. D’où le ton très personnel de cette lettre: «ma famille», «mon petit-fils», «Harry et Meghan», au lieu de «la» famille royale», «le duc et la duchesse de Sussex».

Les négociations tourneront autour des questions financières. Si le couple a renoncé à la centaine de milliers de francs fournis chaque année par l’État britannique, percevra-t-il les 3 millions versés chaque année par le prince Charles à son fils Harry? Qui paiera les frais liés à la sécurité et comment financeront-ils leurs futures activités?

Meghan et Harry ont déposé la marque «Sussex Royal» auprès du bureau britannique de la propriété intellectuelle dès le 21 juin 2019, comme le prince William et son épouse Kate cinq ans plus tôt. Ce dépôt vise à protéger l’utilisation de leur marque par des tiers. Comme l’explique Sally Britton, avocate spécialisée en propriété intellectuelle, «la question est de savoir si la reine leur permettra de continuer à utiliser le terme «royal» et la couronne sur leur logo et s’ils entendent l’utiliser à l’international comme bon leur semble». Enfin, Meghan sera-t-elle autorisée à reprendre une carrière télévisée? Voilà qui pourrait leur permettre d’être «indépendants financièrement» et de réaliser «l’ajustement» à leur vie qu’ils réclamaient la semaine dernière.

Créé: 13.01.2020, 21h49

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Moubarak
Plus...