Jamel Debbouze compare Sarkozy à Joe Dalton

ElyséeL'humoriste français Jamel Debbouze s'est félicité de la présidence socialiste de François Hollande hier, à l'occasion de la remise d'un prix culturel à l'Elysée. Tout en égratignant son prédécesseur.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«La France, c'est mieux à vivre sous votre présidence, Monsieur le président!», a lancé hier au président François Hollande l'acteur et humoriste Jamel Debbouze lors de la remise du prix de l'audace artistique et culturelle, dont il présidait le jury.

«C'est mieux que sous votre prédécesseur Joe Dalton! Il était quand même très énervé, le pauvre...», a-t-il encore lancé, évoquant Nicolas Sarkozy, président de 2007 à 2012.

La culture, anticorps pour la vie

Avant d'ajouter, plus sérieusement: «Moi, la culture, c'est ce qui m'a sauvé la vie en fait, tout simplement. C'est ce qui m'a permis de dépasser le handicap, la condescendance, le racisme parfois. (...) C'est la culture qui m'a permis vraiment de faire connaissance avec mon pays, la France, et d'avoir tous les anticorps qu'il faut pour bien vivre en société», a-t-il affirmé après avoir remis le prix à l'école Jean Moulin de Rennes pour le projet «Ma cité idéale, entre lumières et mouvements».

Les ministres de l'Education Vincent Peillon, de la Culture Aurélie Filipetti et de la Francophonie, Yamine Benguigui, étaient présents. (nxp)

Créé: 13.06.2013, 11h15

Jamel Debbouze a comparé Nicolas Sarkozy au personnage de Joe Dalton dans les aventures de Luky Luke. (DR)

Articles en relation

Jamel a joué la carte des sentiments

Scène Jamel Debbouze était au Théâtre du Léman avec son spectacle «Tout sur Jamel». Plus...

Sarkozy avance-t-il ses pions en vue de 2017?

Visite à Londres L'ex-président français était mardi à Londres où il a été reçu par le Premier ministre britannique. Non sans avoir tenu auparavant le rôle de conférencier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: la crudité de certains slogans a choqué
Plus...