Affaire Bettencourt: la Cour de cassation se dit incompétente

Justice françaiseLa Cour de cassation ne décidera pas d'un éventuel dessaisissement des trois juges de Bordeaux chargés de l'enquête sur la fortune de Liliane Bettencourt. L'ex-président Sarkozy figure parmi les personnes mises en examen.

L'ancien président Nicolas Sarkozy (à l'arrière-plan) quittant le palais de justice de Bordeaux, le 21 mars 2013, après avoir été auditionné.

L'ancien président Nicolas Sarkozy (à l'arrière-plan) quittant le palais de justice de Bordeaux, le 21 mars 2013, après avoir été auditionné. Image: ARCHIVES/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Cour de cassation s’est déclarée jeudi incompétente pour statuer sur un éventuel dessaisissement des trois juges bordelais chargés de l’enquête sur la fortune de Liliane Bettencourt. Elle estime que la demande des avocats de Nicolas Sarkozy relève de la Cour d’appel de Bordeaux.

«Il s’agit non pas d’une requête en suspicion légitime visant une juridiction, mais d’une requête en récusation qui doit être présentée, à peine de nullité, au premier président de la Cour d’appel», indique l’arrêt de la Cour de cassation.

Patrice Spinosi, l’avocat de l’ancien président Nicolas Sarkozy et des six autres personnes mises en examen dans ce dossier, a annoncé qu’une requête en récusation allait être déposée à Bordeaux, vraisemblablement contre chacun des trois juges bordelais, Jean-Michel Gentil, Cécile Ramonatxo et Valérie Noël.

«Ce n’est qu’une étape», a-t-il dit à la presse. «Le combat continue, il continue dans une autre juridiction et nous allons poursuivre cette affaire pour obtenir satisfaction», a-t-il ajouté.

Avenir de la procédure incertain

La décision de la plus haute juridiction française ne lève donc pas l’incertitude qui pesait sur l’avenir de la procédure, dans laquelle Nicolas Sarkozy est notamment inculpé pour «abus de faiblesse» à l’égard de la milliardaire Liliane Bettencourt, héritière des cosmétiques L’Oréal. L’ex-chef de l’État a clamé son innocence, estimant que cette inculpation était injuste.

La Cour de cassation avait été saisie d’une requête début juin au nom des sept personnes mises en examen après la révélation que Sophie Gromb, une des experts ayant rédigé l’expertise concluant à l’état de faiblesse de Liliane Bettencourt depuis septembre 2006, avait été témoin en 2007 au mariage du juge Jean-Michel Gentil, un des trois magistrats instructeurs.

La défense reprochait également aux magistrats des prises de position dans les médias, alors qu’ils sont soumis au devoir de réserve.

Autres demandes pendantes

Parmi les personnes mises en examen à l’origine de cette requête en suspicion légitime figurent, outre Nicolas Sarkozy, l’ex-ministre du Budget Eric Woerth, l’ex-gestionnaire de fortune de l’héritière de L’Oréal Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, ou encore l’artiste François-Marie Banier.

Lors de l’audience, mardi, l’avocat général de la Cour de cassation, Gilles Lacan, avait préconisé un nouveau dépaysement de l’affaire, déjà renvoyée de Nanterre à Bordeaux en novembre 2010. Il «a bien montré les défaillances de cette instruction, comme le caractère inacceptable du comportement de ces magistrats», a estimé jeudi Patrice Spinosi.

Des demandes d’annulation de plusieurs actes de l’enquête sont pendantes à la Cour d’appel de Bordeaux et doivent être examinées le 2 juillet. (ats/nxp)

Créé: 20.06.2013, 12h40

Articles en relation

Conflit d’intérêt dans l'affaire Bettencourt?

France Selon la presse française, il y aurait un «conflit d’intérêt manifeste »entre le juge Jean-Michel Gentil et un médecin expert du dossier. Les avocats de Nicolas Sarkozy et Eric Woerth montent au front. Plus...

Non-lieux requis dans l'affaire Bettencourt

Woerth et de Maistre Le parquet a requis des non-lieux dans l'affaire Bettencourt pour le trafic d'influence, où l'ex-ministre du Budget, Eric Woerth, et l'ex-homme de confiance de la milliardaire, Patrice de Maistre, ont été mis en examen en 2012. Plus...

La demande en nullité de Sarkozy renvoyée

Affaire Bettencourt L'ancien président cherche à faire invalider sa mise en examen prononcée le 21 mars pour «abus de faiblesse» aux dépens de la milliardaire Liliane Bettencourt. Plus...

Le juge qui a inculpé Sarkozy est menacé de mort

Affaire Bettencourt Une lettre extrêmement menaçante, et accompagnée «de munitions d'arme de guerre», a été reçue mercredi au parquet de Bordeaux. Elle vise le juge d'instruction Jean-Michel Gentil. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: la crudité de certains slogans a choqué
Plus...