Après les Etats-Unis, Israël se retire de l'Unesco

ParisL'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture a perdu deux membres en une journée.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Israël a annoncé jeudi se retirer de l'Unesco comme les Etats-Unis à cause du parti pris anti-israélien, selon lui, de l'organisation onusienne devenue un «théâtre de l'absurde».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu «a donné pour instruction au ministère des Affaires étrangères de préparer le retrait d'Israël de l'organisation, parallèlement aux Etats-Unis», a dit son bureau dans un communiqué. «L'Unesco est devenue le théâtre de l'absurde où l'on déforme l'histoire au lieu de la préserver», a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis, principal allié d'Israël, avaient annoncé auparavant leur retrait de l'Unesco, l'accusant d'être «anti-israélienne».L'ambassadeur d'Israël auprès des Nations unies, Danny Danon, avait salué la décision américaine comme le début d'une «nouvelle ère».

«Nous entrons dans une nouvelle ère aux Nations unies: celle où, quand on pratique la discrimination contre Israël, il faut en payer le prix», avait-il dit dans un communiqué fustigeant «les résolutions absurdes et honteuses adoptées par cette organisation contre Israël».

Jérusalem au coeur du conflit

Israël s'est emporté à maintes reprises contre des prises de position de l'Unesco. L'Unesco a provoqué la fureur israélienne en juillet en inscrivant la Vieille ville d'Hébron sur la liste du patrimoine mondial en danger et en caractérisant Hébron, en Cisjordanie occupée, comme ville islamique, alors que les juifs, dont quelques centaines y vivent aujourd'hui retranchés au milieu de 200'000 Palestiniens, revendiquent une présence de 4000 ans à Hébron.

Le gouvernement israélien s'est également indigné en voyant l'Unesco occulter, selon lui, le lien historique entre les juifs et Jérusalem. Jérusalem est au coeur du conflit israélo-palestinien. Israël en a annexé la partie orientale et palestinienne après la guerre des Six Jours et proclame tout Jérusalem sa capitale «indivisible».

Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent. Les sites les plus sacrés du judaïsme, le mur des Lamentations et le mont du Temple (l'esplanade des Mosquées, également troisième lieu saint de l'islam), se trouvent à Jérusalem-Est. (ats/nxp)

Créé: 12.10.2017, 18h44

Articles en relation

Les Etats-Unis quittent l'UNESCO

Paris L'Unesco «regrette profondément» le retrait annoncé des Etats-Unis de l'institution, a réagi l'Organisation pour l'éducation, la science et la culture. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dénoncetonporc
Plus...