Passer au contenu principal

L’épidémie force l’Italie à décréter la quarantaine

Passant de trois à 150 cas de contagion en trois jours, l’épidémie s’est propagée dans tout le nord de la péninsule. Onze villes sont soumises à des mesures de confinement.

La police veille au respect des mesures, comme ici à Casalpusterlengo, ville interdite.
La police veille au respect des mesures, comme ici à Casalpusterlengo, ville interdite.
ANDREA FASANI

Des dizaines de nouveaux cas de contagion chaque jour, des milliers de Lombards en quarantaine, Milan paralysée: le coronavirus, ou Covid-19, a dramatiquement pris pied en Italie. La diffusion du virus est d’autant plus inquiétante qu’elle a été foudroyante.

Avec la contamination de trois personnes ayant séjourné en Chine, la péninsule était jeudi dernier encore un des pays européens les plus épargnés par le virus. Les compteurs ont commencé à s’affoler vendredi: quinze cas, puis 30, puis 80. Une comptabilité désormais actualisée heure par heure. Samedi, on dénombrait 150 cas de positivité au Covid-19, mais ce chiffre sera certainement dépassé dimanche.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.