Enfants rohingyas atteints de malnutrition aiguë

BirmanieSelon une enquête de l'UNICEF, les enfants rohingyas réfugiés au Bangladesh sont exposés à de nombreuses maladies.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jusqu'à un quart des enfants rohingyas réfugiés au Bangladesh sont atteints de malnutrition aiguë. Ces personnes qui ont fui les violences en Birmanie sont exposées à de nombreuses maladies, a dit vendredi à Genève le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

«Nos pires craintes ont été confirmées»

Trois investigations sanitaires et nutritionnelles ont été menées entre fin octobre et fin novembre sur près de 1800 enfants arrivés ces derniers mois dans deux camps et d'autres sites informels. «Nos pires craintes ont été confirmées», a affirmé devant la presse un porte-parole de l'UNICEF.

La prévalence de la malnutrition aiguë chez les enfants de moins de 5 ans dépasse largement les 15% considérés comme une urgence par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle est particulièrement importante dans le camp de Kuttupalong.

Parmi les autres problèmes, jusqu'à 40% des enfants font face à des diarrhées et jusqu'à 60% sont victimes d'infections respiratoires aiguës. Moins de 16% des enfants ont accès à une nutrition acceptable.

Eau potable et soins

L'UNICEF et des institutions partenaires ont pris en charge environ 7000 enfants atteints de malnutrition aiguë sévère. Ils ont aussi notamment utilisé 900'000 doses de vaccins contre le choléra. Et le porte-parole a appelé à davantage d'efforts pour garantir un accès à des repas adaptés, une eau potable et des soins.

Près de 870'000 membres de la minorité musulmane ont fui les violences de Birmanie vers le Bangladesh, dont trois quarts en quelques mois. Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), seuls 5% se trouvent dans des camps. Quelque 2000 doses de vaccins contre la diphtérie devraient arriver dans les prochains jours, a dit un porte-parole de l'OMS. (ats/nxp)

Créé: 22.12.2017, 12h02

Articles en relation

Une carte d'identité pour les Rohingyas

Birmanie Les réfugiés rohingyas qui ont fui les violences en Birmanie vont recevoir des cartes d'identité numériques utilisant la technologie «blockchain». Plus...

L'enquêtrice spéciale de l'ONU persona non grata

Birmanie La rapporteuse spéciale devait se rendre dans l'Etat d'Arakan (Rakhine) que 655'000 musulmans Rohingyas ont fui depuis le mois d'août pour se réfugier au Bangladesh voisin. Plus...

Rohingyas: des massacres étaient planifiés

Birmanie Selon une ONG, les musulmans rohingyas ont été piégés par les forces de sécurité sur les berges d'un fleuve. Hommes, femmes et enfants ont été tués et violés. Plus...

«La Birmanie a planifié les attaques», dit l'ONU

Rohingyas L'ONU accuse la Birmanie d'avoir organisé les actions violentes visant les Rohingyas. Les autorités birmanes nient en bloc. Plus...

Pour les Rohingyas, plutôt mourir que rentrer

Birmanie L'accord de rapatriement en Birmanie des réfugiés rohingyas au Bangladesh laisse déplacés et ONG perplexes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...