«En 1775, notre armée prit le contrôle des aéroports»

Discours de Trump Lancé dans une tribune enflammée pour célébrer le jour de l'indépendance des Etats-Unis, Donald Trump s'est fendu d'une erreur historique qui n'est pas passée inaperçue.

Le président républicain a fait un discours d'environ une heure à l'occasion des célébrations du 4 juillet.

Le président républicain a fait un discours d'environ une heure à l'occasion des célébrations du 4 juillet.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président Donald Trump a provoqué l'hilarité de ses critiques en affirmant, lors de son grand discours pour la fête nationale du 4 juillet jeudi soir, que l'armée américaine était parvenue à «prendre le contrôle des aéroports» contre les Britanniques... en 1775.

«Notre armée enfonça les remparts...»

Devant des milliers de personnes réunies pour un spectacle d'une ampleur inédite, rythmé par les survols d'avions militaires, le président républicain a fait un discours largement apolitique d'environ une heure, s'en tenant au prompteur en évitant les improvisations qu'il affectionne d'ordinaire devant ses supporteurs.

Remontant à «juin 1775», le septuagénaire a parlé des batailles livrées par les troupes des colonies américaines: «notre armée enfonça les remparts, elle prit le contrôle des aéroports, elle fit tout ce qu'il y avait à faire», a déclaré Donald Trump.

Il a pourtant cité, dans le même discours, l'exploit des frères Wright, pionniers américains de l'aviation qui n'ont réalisé le premier vol motorisé, devant témoins, qu'en 1903.

Des auditeurs attentifs de son discours ont également pointé une autre erreur historique dans ce même passage, lorsque M. Trump a cité la bataille pour le contrôle du Fort McHenry, qui s'est en fait déroulée pendant la guerre anglo-américaine (1812-1815) et non la guerre d'indépendance.

«Hommage à l'Amérique»

Le 4 juillet marque le Jour de l'indépendance, «Independence Day», lorsqu'en 1776 treize colonies britanniques fondèrent les Etats-Unis d'Amérique.

Des milliers de personnes se rassemblent chaque année dans une ambiance bon enfant sur les immenses pelouses du National Mall, grande esplanade de Washington, bordée de musées et monuments officiels.

Cette fois, Donald Trump a tenu à prononcer un discours en «hommage à l'Amérique» et à son armée, entrecoupé de musiques militaires et du spectaculaire survol d'avions de guerre. (afp/nxp)

Créé: 05.07.2019, 17h12

Articles en relation

Le séisme «le plus long que j'aie jamais ressenti»

États-Unis Jeudi, la Californie a été secouée par un tremblement de terre de 6,4, qui n'a pas fait de dégâts majeurs. Plus...

Trump: «Ils n'ont qu'à rester chez eux»

Etats-Unis Un rapport détaille les mauvaises conditions dans les centres de rétention, mais cela n'a pas empêché Trump de critiquer les migrants. Plus...

Trump horrifié par la photo des migrants noyés

Etats-Unis Après la noyade d'un migrant salvadorien et de sa fille de 2 ans, les Etats-Unis sont partagés entre l'émoi et la colère. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.