Une élue démocrate a rencontré Assad

Etats-UnisTulsi Gabbard, représentante d'Hawaï, a rencontré le président syrien en janvier et plaide pour le dialogue avec lui.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'élue démocrate américaine Tulsi Gabbard a confirmé mercredi qu'elle avait rencontré le président syrien Bachar el-Assad lors d'une visite sur place en janvier.

«Quand la possibilité de le rencontrer s'est présentée, je l'ai fait car si veut tout faire pour le peuple syrien en souffrance, il faut rencontrer tous les gens nécessaires, s'il existe une possibilité de faire la paix», a expliqué sur CNN Tulsi Gabbard, élue d'Hawaï à la Chambre des représentants âgée de 35 ans. «Quoique vous pensiez du président Assad, le fait est qu'il est le président de la Syrie», a-t-elle insisté. «Il faut parler avec lui pour obtenir un accord de paix viable».

«Il n'y a pas de rebelles modérés»

Tulsi Gabbard, qui s'est engagée dans la Garde nationale d'Hawaï pendant la guerre d'Irak, fait partie de ceux qui ont pris position contre une politique de changement de régime en Syrie, promouvant un désengagement américain total, notamment la fin des livraisons d'armes aux groupes rebelles «modérés».

«Il n'y a pas de rebelles modérés», a-t-elle argué mercredi. «Si le président Assad est renversé, alors ce seront Al-Qaïda ou des groupes comme Al-Qaïda (...) qui prendront le contrôle de la Syrie».

«Laissons les Syriens décider de leur avenir, pas les Etats-Unis ou un autre pays étranger», a insisté cette démocrate, exprimant une ligne partagée par de nombreux autres démocrates. (AFP/nxp)

Créé: 25.01.2017, 23h55

Articles en relation

La petite twitteuse d'Alep lance un appel à Trump

Guerre en Syrie Les enfants de Syrie «méritent de vivre en paix», écrit Bana Alabed, la petite Syrienne dans son message au président américain. Plus...

Pourparlers d'Astana : un espoir et des limites

Syrie Les discussions entre gouvernement syrien et rebelles sont un succès pour la Russie, la Turquie et l'Iran. Plus...

Syrie: la supervision de la trêve est définie

Astana La Russie, la Turquie et l'Iran se sont mis d'accord mardi à Astana sur la création d'un mécanisme trilatéral. Plus...

L'EI détruit à nouveau le site de Palmyre

Syrie Le site antique est à nouveau entre les mains de l'organisation terroriste. Des monuments ont été endommagés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Nouvelle épidémie en Chine
Plus...