Echange de détenus: les dirigeants sont satisfaits

Russie-UkraineSamedi, 70 prisonniers ont été échangés entre la Russie et l'Ukraine. Dimanche, Poutine et Zelensky se sont entretenus sur le sujet.

De gauche à droite, Volodymyr Zelensky et Vladimir Poutine.

De gauche à droite, Volodymyr Zelensky et Vladimir Poutine. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky et son homologue russe Vladimir Poutine se sont entretenus suite à l'échange réussi de 70 prisonniers. Ils ont abordé la poursuite prochaine du processus de paix entre leurs deux pays.

Dans un entretien téléphonique tard samedi soir, «les parties ont souligné qu'elles étaient satisfaites» de cet événement, qualifié de «première étape sur la voie de la normalisation du dialogue», a indiqué la présidence ukrainienne sur Facebook. Les présidents «ont convenu de discuter dans un avenir proche de la date d'une réunion au format normand», a ajouté Kiev ajoutant qu'«ils ont évoqué de nouvelles étapes dans le cadre du processus de Minsk pour résoudre le conflit dans le Donbass».

A couteaux tirés

La Russie et l'Ukraine sont à couteaux tirés depuis l'annexion par la Russie de la Crimée en 2014. Depuis, un conflit séparatiste dans l'est de l'Ukraine a fait environ 13'000 morts. Le format dit «de Normandie» réunit depuis 2014 Paris, Moscou, Kiev et Berlin pour mettre fin à la guerre en Ukraine.

Les accords de paix de Minsk, signés en 2015 sous le parrainage de Paris et Berlin, ont permis de réduire considérablement les affrontements, mais le volet politique de ces accords est resté lettre morte. L'arrivée au pouvoir à Kiev de Volodymyr Zelensky, en mai, a cependant facilité quelque peu les relations entre Kiev et Moscou.

Le Kremlin a de son côté précisé sur son site que l'entretien avait eu lieu «à l'initiative de la partie ukrainienne», indiquant que l'échange de prisonniers avait été jugé «positif». Au sujet de l'organisation d'une rencontre «normande», le président russe a «souligné la nécessité de poursuivre les travaux préparatoires» afin que la prochaine réunion «soit efficace et contribue réellement à la mise en oeuvre des accords existants», indique le Kremlin, ajoutant que «d'autres contacts» avaient été convenus.

Espoir

Kiev et Moscou ont procédé samedi à un échange sans précédent de 70 prisonniers, parmi lesquels le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, dont la libération par les autorités russes était exigée par la communauté internationale, et 24 marins ukrainiens capturés par la Russie au large de la Crimée en novembre.

Cet échange a été immédiatement salué par la communauté internationale. De nombreux chefs d'Etat occidentaux, dont le président américain Donald Trump, le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel, ont exprimé leur espoir que cet évènement contribue à la poursuite du processus de paix. (ats/nxp)

Créé: 08.09.2019, 12h42

Articles en relation

Qui sont les prisonniers échangés ?

Russie-Ukraine L'échange historique de prisonniers entre l'Ukraine et la Russie qui a eu lieu samedi regroupe plusieurs personnalités dont le cinéaste Sentsov. Plus...

Sentsov fait partie des 70 prisonniers libérés

Russie-Ukraine Samedi, des autocars ont quitté une prison moscovite dans le cadre d'un échange important de détenus avec l'Ukraine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...