DSK a bien accusé le clan Sarkozy d’avoir «façonné» l’affaire du Sofitel pour le faire tomber

POLÉMIQUELe quotidien britannique The Guardian a confirmé à La Tribune de Genève que l’ancien favori à l’élection présidentielle française avait bien discuté pendant deux heures avec le journaliste indépendant américain dont l’article a été publié dans ses pages.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous maintenons notre article du 27 avril sur les commentaires faits par Dominique Strauss-Kahn. Tous les commentaires attribués à Mr Strauss-Kahn dans cet entretien et accompagnant l’article ont été faits au journaliste d’investigation Edward Jay Epstein au cours d’un entretien de deux heures à Paris avec Dominique Strauss Kahn le 13 avril.» Le quotidien britannique The Guardian a confirmé à La Tribune de Genève qu’il ne se rétracte pas: l’ancien favori à l’élection présidentielle française a bien rencontré le journaliste américain, malgré ce qu’a récemment assuré un de ses proches resté anonyme, et lui a dit que le clan de Nicolas Sarkozy avait «façonné» l’affaire de l’hôtel Sofitel de New York pour le faire tomber. Le journal précise que «c’est un entretien normal apporté par un contributeur indépendant comme le sont des centaines d’articles similaires chaque année. Il a été sujet aux processus de vérification que nous appliquons à ce type d’articles.»

Surveillé par l'UMP

Le journaliste américain Edward Jay Epstein s’est fait connaître sur cette affaire pour avoir relancé en novembre 2011 la théorie du complot à l’encontre de DSK. C’est en tant que journaliste indépendant et auteur d’un livre de 50 pages en anglais en vente depuis lundi (Trois jours en mai: sexe, surveillance et DSK) qu’il a rencontré l’ancien responsable du Parti socialiste français dans un luxueux hôtel parisien. Ce dernier lui a tout d’abord indiqué avoir été surveillé par le parti du président français: un de ses soutiens au sein du quartier général de l’UMP avait trouvé «la copie d’un email de Strauss-Kahn à son épouse Anne Sinclair coincé dans une photocopieuse». Son téléphone aurait également été sur écoute.

«Politiquement naïf»

DSK estime ensuite que les événements survenus le 13 mai dans le Sofitel américain ont été «façonnés par ceux qui ont un agenda politique (...) J’étais peut-être politiquement naïf mais je ne pensais tout simplement pas qu’ils iraient aussi loin. Je ne pensais pas qu’ils pourraient trouver quoi que ce soit qui puisse m’arrêter.» Le journaliste précise: «le «ils» auquel il se réfère est clairement, dans le contexte de notre conversation, les personnes travaillant pour Sarkozy».

Edward Jay Epstein poursuit ensuite qu’«il devenait clair que Strauss-Kahn était convaincu que sa chute avait été chorégraphiée par ses ennemis politiques. Il admet maintenant qu’ils ne sont peut-être pas allés aussi loin que d’organiser une rencontre avec Diallo (qui l’accuse de viol, ndlr) mais il croit qu’ils ont joué un rôle, en interceptant les appels téléphoniques et en s’assurant que l’employée de l’hôtel aille à la police et ainsi transforme un rendez-vous privé en un scandale public». Le juge Douglas Mc Keon se prononcera demain mardi sur la tenue ou non du procès civil intenté par Nafissatou Diallo. Sa décision sera publiée à 18 h (heure suisse) sur le site Internet du tribunal du Bronx à New York.

(TDG)

Créé: 30.04.2012, 16h21

Articles en relation

DSK n'a jamais donné d'interview au «Guardian»

Imposture Dominique Strauss-Kahn, n’a «donné aucune interview au Guardian», a indiqué dimanche l’entourage de DSK, précisant qu’il s’agissait d’un «montage» fait à partir d’un livre d'Edward Epstein. Plus...

DSK s'invite dans la présidentielle

France L'ancien patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn, a fait irruption dans la présidentielle française en accusant ses adversaires d'avoir fait capoter sa candidature, à une semaine du second tour. Plus...

DSK ne pensait pas que ses opposants «iraient si loin»

Présidentielle française L'ancien président du FMI comptait annoncer sa candidature en juin 2011 et ne pensait pas que ses opposants iraient si loin pour le stopper dans la course à l'Elysée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Etude: les Suisses champions du monde pour restituer un portefeuille perdu
Plus...