Dreamers: la cour suprême inflige un revers à Trump

Etats-UnisLa Cour suprême des Etats-Unis a refusé d'examiner le recours de son administration contre une décision de justice bloquant la suppression d'un programme protégeant les «Dreamers».

La Cour suprême à Washington.

La Cour suprême à Washington. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président républicain entendait supprimer à compter de mars ce programme créé en 2012 par son prédécesseur Barack Obama, qui protège du risque d'expulsion quelque 700'000 «Dreamers», des jeunes migrants entrés illégalement aux Etats-Unis alors qu'ils étaient enfants.

Un juge fédéral de San Francisco a temporairement bloqué le 9 janvier l'abrogation du programme DACA (pour Deferred Action for Childhood Arrivals) qui devait débuter le mois prochain. Dans un bref arrêt, les juges de la Cour suprême n'expliquent pas leur décision, mais soulignent que l'appel formé par le gouvernement fédéral a été «rejeté sans préjudice».

Cette formulation laisse entendre qu'ils n'ont pas encore arrêté de décision de fond sur le sujet alors que le débat se poursuit à un niveau de juridiction inférieur.

La volonté de Donald Trump de supprimer le programme DACA a provoqué plusieurs recours juridiques déposés par des Etats démocrates et différentes associations devant plusieurs tribunaux fédéraux.

L'administration républicaine estime que Barack Obama a outrepassé ses pouvoirs présidentiels en décidant de créer ce programme sans l'aval du Congrès. (ats/nxp)

Créé: 26.02.2018, 17h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...