Doris Leuthard répond en patriote au président américain

Nations UniesLe discours de Donald Trump a changé la donne quelques minutes avant l’allocution de la présidente de la Confédération.

La présidente de la Confédération Doris Leuthard a choisi de répondre à Donald Trump.

La présidente de la Confédération Doris Leuthard a choisi de répondre à Donald Trump. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le discours de Doris Leuthard aurait dû être une allocution classique sur le soutien de la Confédération aux Nations Unies et à la diplomatie multilatérale. Mais Donald Trump a changé la donne quelques minutes avant l’allocution de la présidente de la Confédération. Le président des Etats-Unis a donné le ton, menaçant, de la réunion onusienne annuelle en martelant sa volonté de promouvoir l’«Amérique d’abord» et de voir des Nations Unies «patriotiques» avant d’être multilatérales. Du coup, Doris Leuthard a décidé de répondre à Donald Trump en anglais en s’adressant à l’Assemblée générale de l’ONU: «Parce que je suis une patriote et parce que je défends les intérêts de mon pays en tant que présidente de la Suisse, nous avons besoin d’un système multilatéral fort et nous avons besoin de Nations Unies fortes. […] On peut être patriote et intégré dans un système multilatéral», a ajouté Doris Leuthard à l’heure de l’interview. «On est plus forts ensemble que seuls. Même une puissance comme les Etats-Unis a besoin de coopération et de Nations Unies fortes. Nous sommes patriotes comme Donald Trump et nous défendons les intérêts de la Suisse comme lui défend les intérêts des Etats-Unis. Mais nous le faisons dans le cadre de la coopération et non pas avec le nationalisme. L’esprit des Nations Unies est ce qui nous lie et non pas ce qui nous sépare.»

Lire aussi l'éditorial: Trump, trois présidents en un à l’ONU

Doris Leuthard a confirmé en conférence de presse l’offre d’une médiation suisse dans la crise nord-coréenne et a rappelé que la chancelière allemande Angela Merkel avait aussi offert ses «bons offices». La présidente de la Confédération, qui devait quitter New York dans la soirée de mardi après une rencontre bilatérale avec la première ministre britannique Theresa May, a aussi insisté sur la nécessité de l’Accord de Paris sur le climat que Donald Trump a rejeté cette année. «Les Etats-Unis avaient déjà mentionné qu’ils ne se plieraient pas à l’Accord de Paris», a-t-elle réagi. «Le président [Trump] a choisi de se concentrer sur d’autres thèmes. Mais les gouverneurs de gros Etats [américains] ont dit qu’ils continueraient à s’engager pour réduire leurs émissions.»

Pour le premier discours à l’ONU de son quinquennat, Emmanuel Macron s’est lancé, lui, dans une vigoureuse défense de l’Accord de Paris en prévenant que celui-ci ne serait pas «renégocié». «L’avenir du monde, c’est celui de notre planète qui est en train de se venger de la folie des hommes, a déclaré le président français. Je respecte la décision des Etats-Unis et la porte leur sera toujours ouverte, a-t-il ajouté. Mais nous continuerons, avec tous les gouvernements, avec les collectivités locales, les villes, les entreprises, les ONG, les citoyens du monde à mettre en œuvre l’Accord de Paris. Nous avons pour nous la force des pionniers, l’endurance, la certitude et l’énergie de ceux qui veulent construire un monde meilleur.»

Emmanuel Macron s’est aussi clairement démarqué de Donald Trump sur le dossier iranien. Il a affirmé qu’une dénonciation de l’accord sur le nucléaire iranien, comme menace la Maison-Blanche de le faire, serait «une lourde erreur» et a ajouté: «Ne pas le respecter serait irresponsable, parce que c’est un bon accord, essentiel à la paix à l’heure où le risque d’une spirale infernale ne saurait être exclu.»

Créé: 20.09.2017, 07h30

Articles en relation

Trump défie le monde et «Rocket man»

Assemblée générale de l’ONU Pour son premier discours à l’ONU, le président américain n’a pas déçu sa base électorale: il s’en est pris à de commodes ennemis, dont la Corée du Nord. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.