Disparu en 1968, un sous-marin refait surface

FranceL'épave du sous-marin français «La Minerve», disparu en 1968 avec 52 hommes à bord, a été retrouvée au large de Toulon.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'épave du sous-marin français La Minerve a été retrouvée au large de Toulon, a annoncé lundi sur Twitter la ministre des Armées, Florence Parly.

«Nous venons de retrouver La Minerve. C'est un succès, un soulagement et une prouesse technique. Je pense aux familles qui ont attendu ce moment si longtemps», a écrit la ministre sur Twitter.

L'épave a été localisée à 45 kilomètres de Toulon, à 2370 mètres de profondeur, par le navire américain Seabed Constructor, arrivé mardi dernier pour participer aux recherches, et dont les drones ont apporté la confirmation visuelle de l'emplacement de La Minerve, a précisé à l'AFP un haut gradé de la Marine nationale.

Le 27 janvier 1968, le sous-marin militaire, en exercice à une trentaine de kilomètres au large de Toulon avec 52 hommes à bord, avait coulé en quatre minutes seulement. Malgré les opérations de secours aussitôt entreprises, l'épave n'avait jusqu'ici jamais été localisée.

Appel des familles des disparus

En octobre dernier, des familles de disparus de La Minerve avaient lancé un appel pour que soient reprises les recherches.

Depuis l'annonce par Florence Parly, au début de l'année, de la reprise des opérations de recherche, les spécialistes s'étaient attelés à redéfinir la zone où il était le plus probable de retrouver l'épave. Une série de données ont été repassées en revue au vu des connaissances scientifiques actuelles.

De multiples causes ont été évoquées pour expliquer l'accident: une avarie des deux barres arrière, une collision avec un bateau, l'explosion d'un missile, d'une torpille ou un accident du tube d'aération.

Le Seabed Constructor, de la compagnie américaine privée Ocean Infinity, est le navire qui avait déjà retrouvé l'épave du sous-marin San Juan, disparu avec 44 hommes à bord, au large de l'Argentine en novembre 2018.

(afp/nxp)

Créé: 22.07.2019, 11h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.