Deux soldats turcs ont été tués en Libye

Afrique du NordLe président Recep Tayyip Erdogan a confirmé la mort de deux soldats en Libye, faisant pour la première fois état de pertes dans ce pays.

L'impérialisme turc passe très mal en Libye.

L'impérialisme turc passe très mal en Libye. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux soldats turcs ont été tués en Libye où Ankara a déployé des militaires pour soutenir le gouvernement de Tripoli, a déclaré mardi le président Recep Tayyip Erdogan, faisant pour la première fois état de pertes dans ce pays.

«Nous avons eu deux martyrs là-bas, en Libye», a déclaré M. Erdogan lors d'une conférence de presse à Ankara. Le président turc n'a pas précisé quand, ni dans quelles circonstances ces soldats avaient été tués.

La Turquie a déployé ces dernières semaines des militaires pour soutenir le gouvernement libyen d'union nationale (GNA) de Fayez al-Sarraj, face à une offensive de l'homme fort de l'Est libyen, le maréchal Khalifa Haftar.

Ce dernier est soutenu par plusieurs rivaux régionaux de la Turquie, notamment les Emirats arabes unis et l'Egypte. Selon plusieurs pays, des mercenaires russes combattent en outre à ses côtés.

Supplétifs syriens en Libye

Vendredi, M. Erdogan avait pour la première fois confirmé la présence de combattants syriens supplétifs d'Ankara en Libye. Officiellement, les militaires turcs ont été déployés en Libye pour «entraîner» les forces du GNA.

Si la Turquie est déterminée à appuyer le GNA, c'est parce qu'elle a signé avec lui un accord controversé de délimitation maritime qui permet à Ankara de faire valoir des revendications dans une zone riche en hydrocarbures de la Méditerranée orientale. (ats/nxp)

Créé: 25.02.2020, 08h26

Articles en relation

Tripoli ne peut être protégée sans Ankara

Libye Le gouvernement d'union nationale libyen (GNA) a admis que la présence turque est indispensable pour défendre la capitale libyenne. Plus...

Les discussions sur la Libye reprennent

Genève Jeudi, le gouvernement libyen d'union nationale a accepté de revenir à la table des négociations, à Genève. Plus...

Tripoli quitte la table des négociations à Genève

Libye Le gouvernement libyen d'union nationale dénonce les violations répétées de la trêve par les troupes du maréchal Haftar. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...