Deux points de passage ouvrent à Chypre

Derinya C'est une première en près d'une décennie, au moment où l'ONU tente de relancer les négociations de réunification dans le pays.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des dizaines de Chypriotes de la partie sud de l'île, essentiellement peuplée par des Chypriotes-grecs, sont passés au nord par le point de passage de Dherynia/Derinya (est), a constaté une journaliste. Au même moment, celui de Lefka/Aplici ouvrait dans le nord-ouest de l'île touristique.

A Dherynia, cette ouverture s'est déroulée sans enthousiasme, et des tensions ont même été enregistrées parmi des personnes massées autour du point de passage. Il n'y a toutefois eu aucun heurt. Un petit groupe de policiers anti-émeutes était présent.

Des soldats avaient au préalable retiré les barrières enrobées de fils barbelés, selon la journaliste de l'AFP. Dans la zone tampon surveillée par l'ONU, une carcasse de voiture et des panneaux mettant en garde contre la présence de mines étaient visibles.

«Aujourd'hui est un bon jour pour Chypre», a estimé la cheffe de la force de maintien de la paix de l'ONU pour Chypre (Unficyp), Elizabeth Spehar.

Restaurer la confiance

«Ces points de passage vont jouer un rôle important en aidant à accroître le contact entre les gens, et en contribuant à restaurer la confiance entre communautés», a-t-elle souligné dans un communiqué.

Le président de la République de Chypre, Nicos Anastasiades, et le dirigeant chypriote-turc, Mustafa Akinci, avaient annoncé fin octobre leur accord pour l'ouverture de ces deux nouveaux points de passage, les 8e et 9e de l'île.

Ancienne colonie britannique, Chypre est divisée depuis que l'armée turque a envahi en 1974 le tiers nord en réaction à un coup d'Etat qui visait à rattacher le pays à la Grèce et qui avait suscité une vive inquiétude dans la minorité chypriote-turque.

Depuis, la République de Chypre, seule reconnue par la communauté internationale et membre de l'UE, n'administre que la partie sud. Au nord se trouve une «République turque de Chypre du Nord», entité autoproclamée seulement reconnue par la Turquie, qui y a stationné plus de 30'000 militaires.

Plusieurs tentatives de règlement ont eu lieu ces dernières décennies, mais un des points d'achoppement des négociations porte sur le sort de ces soldats turcs.

Échec des négociations

Il n'y a pas eu de rencontre officielle entre les deux parties depuis l'échec du précédent cycle de négociations, en Suisse en juillet 2017, à l'exception d'un dîner informel en avril où les deux responsables avaient constaté la persistance de leurs désaccords.

Les deux communautés ont vécu de manière totalement séparée jusqu'à l'ouverture du premier checkpoint en 2003. La dernière ouverture d'un point de passage, avant les deux de lundi, remontait à 2010. (ats/nxp)

Créé: 12.11.2018, 15h04

Articles en relation

Les négociations entrent dans le vif du sujet

Chypre Les parties ont préparé des propositions par écrit pour la reprise des discussions sur la réunification de Chypre ce lundi. Plus...

Chypre: de délicates négociations en Suisse

Diplomatie Les négociations sur Chypre sous l'égide de l'ONU doivent reprendre mercredi à Crans-Montana pour tenter de réunifier l'île. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...