Deux dirigeants d'un casino de Cannes inculpés

FranceDeux responsables du casino Partouche de Cannes ont été inculpés dans la nuit de lundi à mardi pour abus de biens sociaux.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le président de l'établissement, qui attire en saison une forte clientèle du Moyen-Orient, a été placé sous contrôle judiciaire, assorti d'une interdiction de diriger ou de gérer l'établissement de jeux, et devra verser une caution de 30'000 euros (35'000 francs), a annoncé le procureur de la République de Marseille (sud-est), Xavier Tarabeux.

Le directeur général du casino cannois, installé au rez-de-chaussée et au 1er étage d'un hôtel, le 3-14, a été également placé sous contrôle judiciaire, assorti des mêmes conditions.

Deux joueurs, dont l'un avait le statut «d'ambassadeur» au sein de l'établissement de la Côte d'Azur, ont par ailleurs été inculpés pour complicité et recel d'abus de biens sociaux, placés sous contrôle judiciaire avec interdiction de paraître dans des casinos et des cercles de jeux, et obligation de verser des cautions de 20'000 (23'370 francs) et 4000 euros respectivement (4670 francs).

Deux autres personnes, placées en garde à vue, sont ressorties libres du bureau du magistrat en charge de l'enquête.

Depuis 18 mois

Les gardés à vue «sont soupçonnés d'avoir organisé depuis au moins un an et demi avec la bénédiction des directeurs et des responsables de jeux du casino de Cannes -passés et présents- des parties de poker au cours desquelles le montant joué était très supérieur au montant déclaré officiellement, créant de fait un système de blanchiment de fraude fiscale et de minoration des recettes fiscales pour le casino», selon une source proche du dossier.

«Le montant déclaré était parfois 20 fois inférieur à celui réellement joué», selon cette source.

Le groupe Partouche, dont le cours de Bourse a dévissé de 15% lundi après l'annonce des gardes à vue, a assuré mardi, avant l'ouverture des marchés, être «en conformité avec la loi et tout particulièrement en matière de réglementation des jeux et de lutte contre le blanchiment». La société, se disant «affectée par un battage médiatique sans commune mesure avec les premiers résultats de la procédure», a aussi souligné que les faits «auraient été commis au préjudice du seul casino de Cannes». (afp/nxp)

Créé: 13.03.2018, 10h23

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un mondial avec la meilleure équipe suisse de tous les temps
Plus...