Des terroristes présumés arrêtés in extremis

AlgérieLes autorités algériennes disent avoir empêché d'agir cinq personnes qui planifiaient des attentats contre les manifestants pacifiques.

Les manifestants dans les rues d'Alger, le 12 juillet 2019.

Les manifestants dans les rues d'Alger, le 12 juillet 2019. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'armée algérienne a arrêté cinq personnes qui planifiaient des «attentats» contre les manifestations populaires dont le pays est le théâtre depuis le 22 février, a affirmé dimanche le ministère de la Défense.

Des opérations «antiterroristes» menées entre le 3 et le 7 juillet dans la région de Batna (400 km au sud-est d'Alger) ont conduit à l'arrestation de cinq «terroristes» opérant dans cette région, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Ces personnes «planifiaient des attentats contre les manifestants pacifiques à travers différentes régions du pays», a ajouté le ministère.

Les autorités algériennes désignent généralement par «terroristes» les islamistes armés qui sont actifs dans le pays depuis le début des années 1990.

Les violences attribuées à des islamistes armés qui avaient ensanglanté l'Algérie durant les dix années de guerre civile (1992-2002) ont considérablement baissé, mais des groupes restent actifs et s'en prennent généralement aux forces de sécurité.

L'Algérie est le théâtre depuis février d'un mouvement populaire et inédit de contestation qui a poussé le président Abdelaziz Bouteflika à la démission le 2 avril.

Les manifestants exigent désormais le départ de tous les dirigeants ayant eu des responsabilités durant les 20 ans de présidence de Abdelaziz Bouteflika. (afp/nxp)

Créé: 14.07.2019, 16h10

Articles en relation

Algérie: un islamiste élu président de l'Assemblée

Afrique du Nord Le député islamiste Slimane Chenine a été élu mercredi nouveau président de l'Assemblée nationale algérienne. Plus...

Algériens dans la rue en dépit du dispositif policier

Algérie Réclamant la fin du système Bouteflika, les Algériens manifestent pour la 20e fois ce vendredi, qui coïncide avec le 57e anniversaire de la fête d'indépendance. Plus...

L'armée appelle le peuple au dialogue

Algérie Le général Gaïd Salah, homme fort de l'Algérie depuis la démission de Bouteflika appelle au dialogue pour résoudre la crise tout en prônant une présidentielle rapidement. Plus...

Le fauteuil de Bouteflika peine à trouver preneur

Algérie Les Algériens ont manifesté pour obtenir le départ de l'ex-président, Bouteflika. Mais aucun n'a fait acte de candidature pour lui succéder. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.