Démonstration de force de l'armée chinoise

ChineUn défilé militaire géant était organisé dimanche en Chine à l'occasion du 90e anniversaire de la fondation de l'armée.

Les médias étrangers n'ont pas été conviés à couvrir l'événement qui était retransmis par la télévision nationale. (Dimanche 30 juillet 2017)

Les médias étrangers n'ont pas été conviés à couvrir l'événement qui était retransmis par la télévision nationale. (Dimanche 30 juillet 2017) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Chine a démontré toute sa force militaire dimanche lors d'un défilé géant autour du président Xi Jinping, à l'occasion du 90e anniversaire de la fondation de l'armée. La parade s'est déroulée dans l'immense base militaire de Zhurihe, en Mongolie-Intérieure. Le numéro un chinois a inspecté les troupes en tenue de combat juché sur une jeep. L'événement était retransmis en direct à la télévision.

Des avions ont survolé la parade, parmi lesquels des bombardiers H-6K, qui ont récemment patrouillé près de Taïwan et du Japon, des avions de combat J-15 de la marine chinoise (les «requins volants») et des avions furtifs J-20 de nouvelle génération.

Le chef de l'Etat a descendu une longue avenue bordée de chars, de véhicules lance-missiles, saluant au micro des milliers de soldats au cri de «Salut camarades !», sur fond de musique militaire. A l'approche du XIXe congrès du parti communiste chinois (PCC), qui doit lui conférer un nouveau mandat de cinq ans à la tête du pays, le chef de l'Etat est apparu martial, sous un ciel clair au milieu de la steppe mongole.

«Nous sommes au service du peuple»

Revêtu d'un costume et d'une casquette en treillis, M. Xi a lancé à plusieurs reprises aux soldats: «Camarades, vous avez travaillé dur!». Ceux-ci répondaient en choeur: «Nous sommes au service du peuple!». Il devait ensuite prononcer «un important discours», selon les termes de l'agence Chine nouvelle.

Il a estimé que la nation chinoise n'avait jamais été aussi près de son objectif d'un grand «rajeunissement». «Nous devons bâtir une armée populaire forte», a-t-il dit en invitant les soldats à servir «indéfectiblement» le PCC. «Ecoutez et suivez toujours les ordres du Parti», a-t-il martelé.

Le défilé commémorait la fondation de l'armée communiste chinoise, en 1927, lors d'un premier engagement face aux troupes du gouvernement nationaliste au début de la guerre civile, qui s'achèvera par l'arrivée au pouvoir du PCC en 1949.

L'armée chinoise, connue aujourd'hui sous le vocable d'«armée populaire de libération» (APL), fête normalement son anniversaire chaque année le 1er août. Les numéros uns chinois successifs ont traditionnellement présidé à d'imposants défilés militaires à diverses occasions, mais ceux-ci se déroulaient habituellement à Pékin. (ats/nxp)

Créé: 30.07.2017, 04h53

Articles en relation

Trump se dit «très déçu par la Chine»

Missile nord-coréen Le président américain a affirmé samedi que les Etats-Unis ne permettraient plus l'inaction de Pékin face aux tirs de missiles de Pyongyang. Plus...

Peine de mort pour le tueur à la pioche

Chine Un homme a écopé de la peine capitale pour avoir assassiné à l'aide de son outil près de vingt personnes, dont des enfants, en septembre 2016. Plus...

Le président Xi Jinping va-t-il s’accrocher au pouvoir?

Chine Les futurs dirigeants de la Chine sont sélectionnés ces jours-ci. La «démission» d'un prétendant inquiète. Coup de force? Plus...

Grandes manoeuvres avant le grand congrès du PC

Chine La récente chute du secrétaire du parti communiste chinois, visé par une enquête anticorruption, marque le début des tractations avant le renouvellement de la classe dirigeante. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse-UE: Toujours pas d'accord-cadre
Plus...