Damas dit avoir tiré sur des «missiles» israéliens

SyrieLes médias étatiques syriens affirment que Damas a répondu vendredi soir à des «missiles» tirés par l'aviation israélienne.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La défense anti-aérienne de l'armée syrienne est entrée en action vendredi soir contre des «missiles» tirés par l'aviation israélienne, a rapporté l'agence officielle Sana, citant une source militaire qui indique qu'un «entrepôt» dans l'enceinte de l'aéroport international de Damas a été touché.

«La plupart» des missiles tirés par «des avions militaires israéliens» ont été interceptés, affirme la source militaire citée par Sana, ajoutant que le bombardement a eu lieu aux alentours de 23H00 (21H00 GMT). «Seul un entrepôt de l'aéroport international de Damas a été touché», précise la source militaire. Citant une source au ministère des Transports, Sana assure que «l'activité de l'aéroport est normale et n'a pas été impactée par l'agression».

Ces derniers mois, Israël a bombardé à plusieurs reprises des installations militaires du pouvoir de Bachar el-Assad ou de ses alliés, l'Iran et le mouvement libanais du Hezbollah, deux grands ennemis de l'Etat hébreu.

«Cibles ennemies»

«Deux secteurs accueillant des positions militaires des forces iraniennes et du mouvement libanais du Hezbollah ont été pris pour cible», a précisé vendredi soir l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Les cibles se trouvaient dans «le secteur de Kesswa et dans l'enceinte de l'aéroport international de Damas», selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, précisant que «la situation est normale dans l'aéroport».

Dans un premier temps, l'agence Sana avait indiqué que la défense anti-aérienne syrienne était entrée en action contre des «cibles ennemies».

Le 25 décembre, le pouvoir de Bachar el-Assad avait accusé l'aviation israélienne de tirs de missiles près de Damas, et l'OSDH à l'époque avait déjà évoqué le secteur de Kesswa.

Plus de 360'000 morts

L'Etat hébreu martèle régulièrement qu'il ne laissera pas la Syrie voisine devenir la tête de pont de l'Iran, engagé au côté du pouvoir de Damas depuis le déclenchement du conflit en 2011.

En septembre, un avion militaire de la Russie, autre allié de Damas, avait été abattu accidentellement par la défense anti-aérienne syrienne, entrée en action pour bloquer des tirs israéliens.

Déclenché en 2011 avec la répression de manifestations par les autorités, le conflit en Syrie s'est complexifié au fil des ans avec l'implication de pays étrangers et de groupes djihadistes , sur un territoire de plus en plus morcelé. Il a fait plus de 360'000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

(afp/nxp)

Créé: 11.01.2019, 23h40

Articles en relation

La coalition antijihadiste retire du matériel

Syrie Le début du retrait coïncide avec une tournée au Moyen-Orient du chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo. Plus...

Pompeo confirme le retrait US de Syrie

Guerre Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a assuré que le désir de Trump de retirer les troupes américaines de Syrie serait bien mis en oeuvre. Plus...

L'OIAC enquête sur une attaque chimique à Alep

Syrie L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques démarre une enquête sur une attaque présumée au chlore en novembre à Alep. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Parlement veut plus de femmes à la tête des grandes entreprises
Plus...