Daech reprend du poil de la bête à Raqqa

SyrieLe groupe État islamique (EI) a repris vendredi un quartier du sud-est de la ville, près de trois semaines après l'avoir perdu.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«L'EI a totalement repris al-Senaa, le quartier le plus important dont s'était emparées les Forces démocratiques syriennes (FDS) le 12 juin», a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), en référence à l'alliance kurdo-arabe appuyée par une coalition internationale menée par les Etats-Unis.

«En utilisant des tunnels, les djihadistes ont attaqué les FDS en utilisant des kamikazes ainsi que des drones transportant des charges explosives», a-t-il précisé. Al-Senaa, un quartier densément peuplé, se trouve à proximité de la vieille ville de Raqqa.

Jeudi, une quarantaine de membres de l'EI, vêtus de l'uniforme des FDS pour tromper la vigilance de leurs adversaires, avaient attaqué al-Senaa et Mechleb, deux quartiers du sud-est. Ils avaient mené trois attaques suicide à la voiture piégée, actionné des drones avec des charges explosives, pour s'emparer de six positions tenues par les FDS.

100'000 civils piégés

Après l'attaque de vendredi, les FDS ont dû se replier sur le quartier adjacent de Mechleb «où elles renforcent leurs positions», a dit M. Abdel Rahmane. Après la perte d'al-Senaa, les FDS contrôlent toujours Mechleb à l'est et deux autres quartiers à l'ouest.

L'EI avait affirmé vendredi, dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, que ses combattants avaient été engagés dans des combats durant de «longues heures» avec les FDS à al-Senaa et Mechleb.

Les FDS ont pénétré dans Raqqa le 6 juin après avoir mené des manoeuvres d'encerclement durant plusieurs mois. Elles avaient coupé jeudi la dernière issue permettant aux djihadistes de fuir cette ville du nord de la Syrie, selon l'OSDH.

Quelque 2500 djihadistes combattent dans la ville, selon le général britannique Rupert Jones, commandant en second de la coalition internationale. L'ONU a estimé que près de 100'000 civils étaient «pris au piège» à Raqqa. (afp/nxp)

Créé: 30.06.2017, 14h19

La province d'Alep libérée de Daech

Le groupe djihadiste Etat Islamique (EI) s'est totalement retiré vendredi d'Alep, mettant fin à une présence de quatre ans de la province septentrionale de Syrie, a affirmé à l'AFP l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

«Daech s'est complétement retiré de la province d'Alep face à l'avance des forces du régime», a dit le chef de l'ONG, Rami Abdel Rahmane, en utilisant un acronyme en arabe de l'EI. Ce retrait d'Alep a été confirmé de source militaire syrienne.

Articles en relation

Des enfants ouvrent la voie aux adultes pour fuir

Syrie Bloquées par Daech dans certains quartiers de Raqqa, des familles ont réussi à s'échapper grâce au courage des plus jeunes. Plus...

Un rapport confirme l'usage de sarin en Syrie

Expertise L'Organisation internationale pour l'interdiction des armes chimiques confirme l'utilisation du sarin à Khan Cheikhoun en avril. Plus...

Israël frappe en Syrie après des tirs sur le Golan

Proche-Orient Tsahal a annoncé avoir répliqué à des tirs du régime syrien, mercredi soir. Plus...

Une prison de l'EI bombardée: 42 civils tués

Syrie Un établissement pénitencier de l'Etat islamique a été bombardé par Washington, faisant au moins 57 victimes. Plus...

Assad préparerait une attaque chimique

Syrie Les Etats-Unis accusent Damas de préparer une attaque chimique et menace de représailles le cas échéant. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...