La Croix-Rouge traite encore des victimes d'Hiroshima

JaponSept décennies après les bombardements, des milliers de rescapés sont encore soignés par la Croix-Rouge japonaise.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Croix-Rouge japonaise soigne encore des milliers de rescapés des bombardements atomiques, 70 ans après Hiroshima et Nagasaki. A l'occasion des commémorations, le président du CICR Peter Maurer appelle à éliminer «une fois pour toutes» les armes nucléaires.

Sur les quelque 200'000 rescapés au total des bombardements des 6 et 9 août 1945, des milliers souffrent des effets résiduels des rayonnements.

En 2014, les hôpitaux de la Société de la Croix-Rouge du Japon ont traité 4657 survivants à Hiroshima et 6030 à Nagasaki, ont précisé dans un communiqué le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-rouge.

Cancers

Jusqu'en mars 2014, 63% des décès dus aux bombardements atomiques à l'hôpital d'Hiroshima étaient imputables à des cancers. Ce taux atteint 56% à Nagasaki.

«Même après tant de décennies, l'impact sanitaire catastrophique de l'utilisation des armes nucléaires sur ces deux villes est omniprésent», déclare Peter Maurer, cité dans le communiqué.

Echec des discussions sur les armes nucléaires

«Cette commémoration est l'occasion de ne pas oublier les conséquences humanitaires indiscriminées des armes nucléaires», dit de son côté le président de la Fédération, Tadateru Konoé, qui représente depuis jeudi le Mouvement de la Croix-Rouge aux cérémonies.

La Société de la Croix-Rouge du Japon gère des hôpitaux pour les survivants des bombardements atomiques depuis 1956 à Hiroshima et depuis 1969 à Nagasaki. Ces hôpitaux ont pris en charge plus de cinq millions de personnes.

La commémoration du 70e anniversaire des bombardements atomiques intervient juste quelques mois après l'échec de la Conférence d'examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. La réunion n'a pas abouti à des avancées pour l'élimination de ces armes. (ats/nxp)

Créé: 06.08.2015, 03h56

Articles en relation

Un Japon divisé sur son armée commémore Hiroshima

70 ans Shinzo Abe et des représentants de 100 pays ont observé une minute de silence en hommage aux victimes de la première attaque nucléaire de l'histoire. Plus...

70 ans après Hiroshima et Nagasaki

Editorial Plus...

Le Genevois Grégoire Mallard n'écarte pas un scénario catastrophe

Septante ans après Hiroshima L’Europe est sortie de l’ère de la «paix nucléaire». Mais les tensions en Asie du Sud-Est présentent un risque. Plus...

Il y a 70 ans, la première bombe atomique tombait sur Hiroshima

Commémoration Le 6 août 1945, la première bombe atomique de l'histoire était lâchée sur Hiroshima, faisant 140'000 victimes. 70 ans plus tard, peu d'Américains regrettent la mission de l'Enola Gay. Plus...

La copie d'un document de l'Enola Gay vendue 50'000 dollars

Hiroshima Une copie du journal de bord de l'avion qui a largué la bombe atomique sur Hiroshima a été vendue aux enchères pour 50'000 dollars. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Donald à l'ONU
Plus...