Un couple de Français tué en Haïti

Port-au-PrinceUn homme et une femme, qui venaient d'arriver à Port-au-Prince pour adopter un enfant, ont été agressés mortellement dans la rue dimanche.

Un couple de Français, qui venait juste d'arriver en Haïti, a été abattu par balle.

Un couple de Français, qui venait juste d'arriver en Haïti, a été abattu par balle. Image: Google maps

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un couple de Français a été tué par balles dimanche après-midi dans la capitale haïtienne de Port-au-Prince où ils venaient d'arriver pour une adoption, a-t-on appris de sources concordantes.

Ces deux Français ont été abattus, a indiqué à l'AFP une responsable de l'ambassade de France à Port-au-Prince, sans apporter pour l'instant de précisions sur le lieu exact ou les circonstances du drame, dans un pays en pleine crise politique et sociale. Elle n'a pas non plus indiqué les motivations derrière ces meurtres.

Selon deux sources concordantes, le couple était venu sur l'île «pour adopter». Les deux victimes sont originaires de l'Ardèche, a-t-on appris auprès de l'une de ces deux sources qui a indiqué qu'elles avaient été tuées lors d'un vol à main armée qui a mal tourné.

Grave crise

Contacté par l'AFP, le conseil départemental de l'Ardèche a précisé que ses services avaient délivré un agrément en vue d'une adoption à ce couple originaire de Saint-Martin-d'Ardèche, qui s'était ensuite rapproché de l'Agence française d'adoption.

Haïti est en proie à une grave crise avec des manifestations à répétition, souvent émaillées de violences, depuis le mois d'août pour réclamer la démission du président Jovenel Moïse.

Selon l'ONU, au moins 42 personnes sont mortes depuis mi-septembre dans ces manifestations organisées dans les principales villes du pays.

Le ministère français des Affaires étrangères recommande sur son site internet «de reporter tout voyage jusqu'à nouvel ordre», en Haïti, rappelant que «l'ensemble du territoire haïtien est déconseillé sauf raison impérative».

«Les manifestations, accompagnées de barrages sur les principaux axes routiers et d'actes violents (jets de pierres, tirs...) sont très fréquentes. Des groupes violents sont actifs et entretiennent un climat d'insécurité», écrit la diplomatie française dans une publication datée du 24 octobre 2019.

(afp/nxp)

Créé: 25.11.2019, 15h35

Articles en relation

La hausse des salaires n'apaise pas la colère

Haïti Le président haïtien a annoncé mercredi une hausse de salaire de 20% pour les ouvriers. Les syndicats estiment que c'est insuffisant. Plus...

La crise en Haïti a déjà fait 42 morts

Caraïbes Les manifestations contre le président qui ont lieu en Haïti depuis la mi-septembre ont causé la mort d'au moins 42 personnes, a annoncé vendredi l'ONU. Plus...

Haïti: situation humanitaire inquiétante

Crise politique L'ONU s'inquiète de problèmes de santé et de malnutrition en Haïti où le mouvement de contestation contre Jovenel Moïse s'étend. Plus...

Haïti: deux morts en marge de manifestations

Caraïbes Un homme est mort lynché en marge de manifestations à Port-au-Prince dimanche tandis qu'un autre a été tué par balle. Plus...

Haïti: manifestation contre le président

Caraïbes La colère populaire contre le président haïtien Jovenel Moïse s'est une nouvelle fois exprimée dimanche dans les rues de la capitale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...