Le corps d'une femme repêché dans une rivière

FranceLa thèse de la noyade a été écartée après la découverte d'un cadavre dans une rivière près de Grenoble, mercredi.

Les pompiers ont reçu vers 10h30 plusieurs appels signalant qu'un corps flottait dans la rivière Drac, en Isère.

Les pompiers ont reçu vers 10h30 plusieurs appels signalant qu'un corps flottait dans la rivière Drac, en Isère. Image: DR/googlemaps

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le corps d'une femme a été retrouvé dans la rivière Drac mercredi matin à Fontaine (Isère), avec une plaie à la tête laissant envisager un acte criminel, a indiqué mercredi soir le procureur de Grenoble.

La police a reçu mercredi matin «plusieurs appels de passagers du tramway qui ont remarqué, lors du passage sur le pont enjambant le Drac entre Grenoble et Fontaine, la présence d'un corps échoué sur un îlot de cailloux», a précisé le procureur de la République Eric Vaillant.

La dépouille a été récupérée par une équipe spécialisée en sauvetage aquatique. Il s'agit selon le procureur «d'une femme d'une trentaine d'années, habillée, dont l'identité est encore inconnue».

A la levée du corps, «le médecin légiste a relevé la présence d'une plaie profonde sur le crâne permettant d'envisager une hypothèse criminelle, sans que les causes de la mort soient encore connues», a relevé M. Vaillant.

Le parquet a décidé en conséquence de saisir l'antenne de Grenoble de la police judiciaire. Selon le procureur, «le corps n'a pas séjourné très longtemps dans l'eau». Une autopsie aura lieu jeudi. (afp/nxp)

Créé: 15.05.2019, 18h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...