Passer au contenu principal

En Inde, le confinement du milliard

1,3 milliards de personnes sont confinées chez elle depuis mardi minuit, une mesure sans précédent à l'échelle mondiale. Le pays ne dénombre pourtant que neuf morts du Covid-19.

L'Inde n'est pas frappée de plein fouet comme en Europe. Elle déplore neuf victimes seulement. Mais le gouvernement fédéral veut éviter une guerre sanitaire qu'il juge perdue d'avance.
L'Inde n'est pas frappée de plein fouet comme en Europe. Elle déplore neuf victimes seulement. Mais le gouvernement fédéral veut éviter une guerre sanitaire qu'il juge perdue d'avance.
AFP

Dimanche, le premier ministre Modi avait décrété une journée de couvre-feu facultatif. Les autorités voulaient préparer l'opinion publique à un plan plus drastique. Le scénario est devenu réalité en moins de quarante-huit heures.

Depuis mardi à minuit, le confinement est obligatoire. Dans tout le pays. Pour tout le monde. 1,3 milliards de gens doivent rester chez eux pour les trois prochaines semaines. «D'après les experts médicaux, une période d'au moins vingt et un jours est indispensable pour briser la chaîne de transmission du virus. Si nous n'arrivons pas à renverser la situation d'ici là, la nation, mais aussi votre famille, vont être ramenées 21 ans en arrière», a averti Narendra Modi d'un ton sans réplique lors d'un discours à la nation mardi soir.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.