Passer au contenu principal

Le coronavirus, meilleur ami d’Orban, Netanyahou et tant d’autres

Sous prétexte de lutter contre la pandémie, nombre de pays adoptent des règles d’exception qui mettent en péril la démocratie, le droit et les libertés.

En Hongrie, le nationaliste Viktor Orban voudrait pouvoir prolonger indéfiniment l’état d’urgence en vigueur depuis le 11 mars.
En Hongrie, le nationaliste Viktor Orban voudrait pouvoir prolonger indéfiniment l’état d’urgence en vigueur depuis le 11 mars.
Keystone

Une aubaine, ce coronavirus? Pour beaucoup de leaders politiques, la pandémie est une occasion inespérée de faire taire l’opposition, de s’octroyer davantage de pouvoir ou simplement de se maintenir à la tête du gouvernement.

Carte blanche à Orban

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.