Malgré le coronavirus, Air China dessert encore la Suisse

Transport aérienPlusieurs pays ont coupé les liaisons directes avec Pékin ou Shanghai. A Berne, on estime qu'informer les passagers suffit.

Image d'illustration

Image d'illustration Image: LAURENT GUIRAUD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pas question d’interdire pour l’heure les vols à destination et en provenance de Chine. La Suisse ne fait pas preuve de la même intransigeance que l’Italie, par exemple, qui a pris cette mesure fin janvier après avoir détecté sur son sol la présence de deux touristes chinois infectés par le coronavirus. Un avion d’Air China parti de Pékin a ainsi pu atterrir à Genève-Cointrin jeudi matin, comme prévu. A son bord, 157 passagers. En arrivant sur le tarmac, ils ont reçu un bulletin d’information, où ils ont pu lire que le port d’un masque de protection n’est pas jugé nécessaire en Suisse. Il leur est conseillé de se laver les mains avec une solution hydro-alcoolique et de s’adresser à un médecin en cas de symptômes respiratoires.


Lire aussi: Pékin reprend le contrôle de l’information


Cette procédure est celle dictée par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), en coordination avec le médecin de frontière. Ne faudrait-il pas envisager de contrôler la température de toutes les personnes arrivant de Chine? C’est ce qui est fait depuis jeudi à l’aéroport de Vienne, sur ordre des autorités autrichiennes. Pour Berne, c’est superflu. «Au départ de Chine, les passagers passent par un screening de température et doivent porter un masque à bord de l’appareil, précise un porte-parole de l’OFSP. Mais les aéroports suisses sont prêts à mettre en place des mesures comme celles prises à Vienne, avec le soutien de l’armée, le cas échéant.»

Les trois vols hebdomadaires Genève-Pékin opérés par Air China restent donc autorisés. En revanche, il n’y a plus aucune liaison directe entre Zurich et la Chine – et ce au moins jusqu’au 29 février. La compagnie Swiss a en effet décidé en début de semaine de prolonger la suspension initialement prévue jusqu’à ce dimanche. Douze vols par semaine (sept pour Shanghai et cinq pour Pékin) sont annulés. «Les passagers concernés peuvent modifier sans frais la date de leur voyage ou se faire rembourser», indique le service de presse de Swiss.

Créé: 06.02.2020, 20h27

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Articles en relation

Pékin reprend le contrôle de l’information

Coronavirus Le pouvoir chinois impose un contrôle rigoureux à la population et aux médias dans la «bataille contre l’épidémie». Plus...

Coronavirus: l’aéroport informe les voyageurs arrivés de Chine

Genève Trois vols hebdomadaires relient Genève à Pékin. Depuis hier, des mesures d’information sont prises. Plus...

L'évolution du coronavirus ce 11 février

Coronavirus Retrouvez les évènements importants du 11 février concernant l'épidémie mondiale de coronavirus. Plus...

Coronavirus: l'OMS lance un appel de fonds

Epidémie Mercredi, la propagation du coronavirus se poursuivait, entre mise en quarantaine et appel de fonds. Plus...

Le cas de coronavirus n'était qu'une grippe

Zurich-Kloten Le cas suspect de coronavirus dans un avion de Swiss en provenance de New York n'était en fait qu'une simple grippe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...