La Corée du Nord a-t-elle pillé la Banque centrale du Bangladesh?

CybercriminalitéEn 2016, 81 millions de dollars s’envolaient d’un compte détenu auprès de la Réserve fédérale américaine. Les Etats-Unis soupçonnent Pyongyang.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les procureurs fédéraux américains sont en train de monter un dossier contre la Corée du Nord, accusée d’avoir mandaté des pirates informatiques pour s’introduire dans le système de la filiale new-yorkaise de la Réserve fédérale américaine. Pas n’importe où: sur le compte qu’y possède la Banque centrale du Bangladesh. Ils se sont servis en février 2016 en piratant le système mondial de transactions bancaires Swift, émettant de faux ordres de virement et réussissant ainsi à faire opérer quatre transferts sur un compte aux Philippines. Somme totale ainsi détournée: 81 millions de dollars, qui auraient ensuite été blanchis à travers les casinos philippins.

C’est le Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier, qui a révélé l’ouverture d’une enquête de la justice américaine mettant en cause la Corée du Nord, même si aucun officiel de ce pays n’est personnellement visé.

Les soupçons sur la responsabilité de la Corée du Nord ont émergé à cause d’une autre affaire: le piratage, en 2014, de Sony Pictures Entertainment. Des données sur des milliers d’employés de cette entreprise avaient été dérobées. Les auteurs de l’attaque exigeaient qu’une comédie satirique (L’interview qui tue) produite par Sony sur le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un soit retirée. A l’époque, la responsabilité de la Corée du Nord avait été pointée par le FBI.

Or, depuis le détournement des fonds du Bangladesh, des sociétés de sécurité informatique disent avoir identifié les mêmes procédés d’intrusion dans les deux affaires. La piste remonterait à un groupe de hackers nord-coréens. Baptisé Lazare, il est très actif, à en croire la société de sécurité informatique Symantec, qui a identifié des attaques de ce groupe dans 31 pays différents. Si la Corée du Sud est souvent ciblée, Lazare frappe partout et menace en particulier le secteur bancaire. Ces pirates auraient ainsi tenté de s’en prendre à des banques polonaises ces derniers mois.

Cité par le Wall Street Journal, le No 2 de la NSA, l’Agence de sécurité nationale des Etats-Unis, Rick Ledgett, a souligné mardi devant un panel d’experts qu’il y a une bonne probabilité que le lien entre les cyberattaques contre Sony et la Réserve fédérale américaine puisse être établi. Et que si c’était le cas, «ce serait une très grande préoccupation. Cela signifierait qu’un Etat est en train de voler des banques.»

(TDG)

Créé: 23.03.2017, 15h54

Articles en relation

Près de la moitié des citoyens ont faim

Corée du Nord Plus de 40% de la population est sous-alimentée, selon un rapport présenté jeudi et coordonné par les Nations unies. Plus...

La Corée du Nord accusée d'avoir volé le Bangladesh

Piratage Selon des enquêteurs américains, 81 millions de dollars auraient été dérobés sur un compte de la banque centrale du Bangladesh. Plus...

Séoul inquiet des «progrès» nord-coréens

Balistique La Corée du Sud s'alarme des «progrès significatifs» de son voisin du Nord dans ses programmes balistiques. Plus...

Pyongyang teste un nouveau moteur de fusée

Corée du Nord La Corée du Nord a testé un nouveau moteur de fusée, en présence de son leader Kim Jong-un. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...