Controverse autour de la nomination de Chuck Hagel au Pentagone

Etats-UnisLes républicains du Sénat américain ont réussi à bloquer temporairement la nomination de Chuck Hagel comme secrétaire à la Défense. Une première dans l'histoire des Etats-Unis.

Chuck Hagel.

Chuck Hagel. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les républicains du Sénat américain ont réussi à bloquer temporairement jeudi la nomination de Chuck Hagel comme secrétaire à la Défense. Leur obstruction législative repousse ainsi d'au moins dix jours son éventuelle confirmation à la tête du Pentagone.

Les 55 sénateurs démocrates ont échoué à se rallier 5 républicains pour obtenir les 60 voix nécessaires sur 100 pour surmonter l'obstruction républicaine, lancée grâce à une procédure parlementaire rarement utilisée contre un candidat à un poste ministériel. Le vote final est de 58 contre 40.

Signe de la controverse entourant Chuck Hagel, c'est la première fois dans l'histoire des Etats-Unis que le choix du président pour diriger le département de la Défense fait l'objet d'une telle obstruction.

Celui-ci devrait toutefois vraisemblablement être confirmé dans la semaine du 25 février, après la semaine d'ajournement du Sénat. Plusieurs républicains, dont John McCain, ont en effet assuré qu'ils lèveraient leurs objections après ce délai.

Respirer «un grand coup»

«Il faut que tout le monde respire un grand coup. M. Hagel sera confirmé, si ce n'est pas aujourd'hui, il le sera après l'ajournement du Sénat», assurait une responsable de la Maison Blanche peu avant le vote. Entre temps, il manquera une importante réunion de l'OTAN à Bruxelles la semaine prochaine consacrée au retrait d'Afghanistan.

Depuis sa sélection par Barack Obama le 7 janvier, les républicains s'opposent vigoureusement à Chuck Hagel, qui a pourtant siégé parmi eux au Sénat de 1997 à 2009, pour ses déclarations passées sur Israël, l'Iran et la guerre en Irak, à laquelle il s'est rapidement opposé.

Lors d'une audition parlementaire tendue, il s'est excusé pour certaines de ses déclarations passées, mais ses opposants continuent de réclamer des documents supplémentaires sur ses discours et revenus depuis 2008, sous-entendant qu'il ait pu avoir été payé par des organisations radicales ou anti-israéliennes. (ats/nxp)

Créé: 14.02.2013, 23h37

Articles en relation

Une commission du Sénat approuve Hagel au Pentagone

Etats-Unis La commission de la Défense du Sénat américain a approuvé mardi la nomination de Chuck Hagel à la tête du Pentagone, après des semaines de controverses et malgré l'opposition de plusieurs républicains. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les communes les plus riches ont le plus de chiens
Plus...