Passer au contenu principal

Le conservateur Jansa devient Premier ministre

Le président Borut Pahor a désigné mercredi comme Premier ministre Janez Jansa, chef du Parti démocrate slovène (SDS) et anti-migrants.

Janez Jansa lors d'une conférence de presse à Ljubljana (26 février 2020).
Janez Jansa lors d'une conférence de presse à Ljubljana (26 février 2020).
AFP

Le conservateur anti-migrants Janez Jansa, chef du Parti démocrate slovène (SDS), a été désigné Premier ministre mercredi en Slovénie par le président Borut Pahor. Sa nomination devra encore être confirmée par le Parlement.

«J'espère que notre collaboration sera constructive, pour le bénéfice de notre pays et notre peuple», a déclaré Borut Pahor lors d'une conférence de presse commune avec Janez Jansa, 61 ans. Ce proche du Premier ministre hongrois souverainiste Viktor Orban avait annoncé mardi avoir signé un pacte de coalition avec trois autres formations représentées au parlement.

Le gouvernement de centre gauche précédent est tombé en janvier, le premier ministre Marjan Sarec préférant jeter l'éponge à la suite de luttes intestines au sein de sa coalition minoritaire, composée de cinq partis.

Dans le cadre de la nouvelle coalition gouvernementale, le SDS travaillera en partenariat avec le parti de centre droit Nova Slovenija (NSi) et deux partis qui avaient déjà gouverné dans la précédente coalition. Cette nouvelle majorité disposera d'un total de 48 des 90 sièges au Parlement.

Renforcement des contrôles aux frontières

Le SDS avait remporté le plus de voix lors des dernières élections de 2018. Janez Jansa n'avait cependant pas réussi à se trouver des alliés, ouvrant la voie à un nouveau venu politique, Marjan Sarec, un ancien comédien de 42 ans, devenu le plus jeune premier ministre de Slovénie.

Le nouvel accord de coalition prévoit un renforcement des contrôles aux frontières, un durcissement de la politique d'asile et la réintroduction progressive d'un service militaire de six mois.

Janez Jansa a déjà gouverné la Slovénie entre 2004 et 2008, puis entre 2012 et 2013. Il a été obligé d'écourter son deuxième mandat suite à une condamnation pour corruption, suivie de plusieurs mois d'emprisonnement en 2014. Il avait obtenu l'annulation du jugement la même année.

Le site d'investigation slovène Necenzurirano a publié en février des documents montrant que des compagnies liées à Viktor Orban avaient investi environ 1,5 million d'euros ces deux dernières années dans une télévision et une maison d'édition slovènes fondées par le SDS.

Le Parlement n'a pas encore confirmé la nomination de Janez Jansa et devrait se prononcer la semaine prochaine. Selon le chef de l'Etat, la liste complète du gouvernement devrait être en place le mois prochain. Les prochaines législatives sont normalement prévues en 2022.

(ATS)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.