Le conjoint homo d'un Européen a la liberté de séjour

EuropeLa Cour de justice de l'UE estime que le conjoint homosexuel d'un Européen a le droit de séjour partout dans l'Union européenne.

La liberté de séjour d'un conjoint homosexuel ne peut pas être interdite en Europe.

La liberté de séjour d'un conjoint homosexuel ne peut pas être interdite en Europe.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les pays de l'UE doivent accorder un droit de séjour au conjoint homosexuel d'un Européen. Cela quelle que soit sa nationalité, y compris dans un Etat membre ne reconnaissant pas les unions entre personnes du même sexe, a estimé mardi la justice européenne.

«Bien que les États membres soient libres d'autoriser ou non le mariage homosexuel, ils ne peuvent pas entraver la liberté de séjour d'un citoyen de l'Union en refusant d'accorder à son conjoint de même sexe, ressortissant d'un pays non UE, un droit de séjour dérivé sur leur territoire», considère la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) dans son arrêt.

La Cour avait été saisie par la justice roumaine, qui doit trancher sur la situation d'un couple homosexuel roumano-américain.

En 2012, les deux hommes avaient demandé à Bucarest la reconnaissance de leur mariage conclu à Bruxelles deux ans plus tôt, afin que le conjoint étasunion puisse s'installer avec son compagnon en Roumanie.

Mais les autorités roumaines n'avaient accordé à cet homme qu'un titre de séjour de trois mois, au motif qu'il ne pouvait être qualifié de «conjoint» d'un ressortissant de l'Union en Roumanie, car le mariage homosexuel n'y est pas reconnu.

«Institution du mariage pas lésée»

La Cour rappelle dans son arrêt que la notion de «conjoint», telle qu'évoquée dans la directive européenne relative à la liberté de circulation, «est neutre du point de vue du genre et est donc susceptible d'englober le conjoint de même sexe d'un citoyen de l'Union».

Elle estime que «l'obligation pour un État membre de reconnaître, aux seules fins de l'octroi d'un droit de séjour dérivé à un ressortissant d'un État non UE, un mariage homosexuel conclu dans un autre État membre (...) ne porte pas atteinte à l'institution du mariage dans ce premier État membre».

Cela «ne méconnaît pas l'identité nationale ni ne menace l'ordre public dans l'Etat membre concerné», ajoute-t-elle.

En revanche, refuser de reconnaître un mariage entre personnes de même sexe dans ce cadre «est susceptible d'entraver l'exercice du droit» du citoyen de l'UE «de circuler et de séjourner librement sur le territoire des États membres».

Dernier mot à la Roumanie

La Cour constitutionnelle roumaine devra trancher dans cette affaire. La demande du couple roumano-américain est une première en Roumanie, où l'homosexualité n'a été dépénalisée qu'au début des années 2000.

Seize pays de l'UE reconnaissent le mariage homosexuel, quelques autres ont instauré une union civile. La plupart des pays d'Europe de l'Est n'autorisent toutefois ni l'un ni l'autre. (afp/nxp)

Créé: 05.06.2018, 11h03

Articles en relation

Homosexualité: un pas vers la dépénalisation

Inde Un article de loi criminalisant les gays va être réexaminé par la justice indienne. Plus...

L'Autriche autorise le mariage gay

Homosexualité La Cour constitutionnelle autrichienne a ordonné mardi l'ouverture du mariage aux couples homosexuels au plus tard en 2019. Plus...

Homosexualité: retour en arrière en Europe

LGBTI Des militants LGBTI de l'ensemble du continent ont dénoncé ce week-end à Chypre une montée de l'intolérence envers les minorités sexuelles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.