La coalition a lancé la phase finale contre l'EI

SyrieLa coalition menée par les USA a confirmé mardi avoir lancé la phase finale de son opération contre le groupe EI en Syrie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La coalition antijihadiste menée par les Etats-Unis a annoncé mardi avoir entamé la phase finale de son opération militaire contre le groupe Etat islamique (EI) dans l'est de la Syrie. «Les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont lancé le 10 septembre une offensive terrestre pour la phase III de l'opération Roundup», a indiqué la coalition, confirmant ainsi une annonce des FDS la veille.

Les FDS, une coalition de combattants dominée par les Kurdes et soutenue par Washington, bénéficient du soutien de l'aviation et de l'artillerie de la coalition, précise la coalition dans un communiqué.

L'opération «Roundup», du nom d'un désherbant bien connu, avait été lancée le 1er mai pour déloger les combattants de l'EI des dernières localités de la vallée de l'Euphrate qu'ils contrôlaient encore. La Phase I a chassé l'EI près de Baghouz dans le nord-est de la Syrie le 15 mai et la phase II les avait délogés de Dashisha le 20 juillet.

Al-Baghdadi court toujours

Les responsables militaires américains avaient prévenu que la phase III serait la dernière. Les FDS mènent depuis des mois une offensive pour conquérir les territoires tenus par le groupe EI dans la province de Deir Ezzor, progressant face aux djihadistes jusqu'à les acculer dans Hajine, localité près de la frontière irakienne.

Un haut commandant des FDS avait indiqué lundi à l'AFP que l'assaut final contre cette localité située sur les bords du fleuve Euphrate était lancé, précisant qu'au moins 15 djihadistes avaient été tués. La coalition pourrait débusquer dans cette zone d'importants dirigeants de l'EI, peut-être même le chef du groupe, le «calife» autoproclamé Abou Bakr al-Baghdadi qui lui échappe toujours.

Questionné à ce sujet au cours d'une rencontre avec des journalistes, le ministre américain de la Défense Jim Mattis est resté prudent. «Je ne serais pas étonné si certains des dirigeants de l'EI étaient là-bas, non», a-t-il déclaré. «Mais je ne veux pas entrer dans les détails à ce sujet dans l'immédiat».

La coalition internationale a rappelé qu'elle n'avait pas l'intention de quitter la Syrie une fois les combats terminés. «Pour la suite, nous poursuivrons notre coordination avec les FDS et d'autres partenaires pour promouvoir la sécurité régionale et la stabilité qui permettra de s'assurer que l'EI est définitivement vaincu», a indiqué le commandant américain des Forces de la coalition, le général Patrick Roberson. (afp/nxp)

Créé: 12.09.2018, 00h29

Craignant une escalade à Idleb, des Syriens fuient vers la Turquie

Le gouvernement syrien et ses alliés ont repris la semaine dernière les bombardements dans la province d'Idleb. Craignant une offensive de grande ampleur, de nombreux Syriens ont fui vers des villages frontaliers avec la Turquie.

Articles en relation

Le Conseil de sécurité réuni pour parler d'Idleb

Syrie L'ONU craint «la pire catastrophe humanitaire» du siècle si le régime de Damas attaque l'ultime grand bastion insurgé d'Idleb. Plus...

Idleb sous des frappes russes «intenses»

Syrie La province syrienne d'Idleb, dernier bastion rebelle, a subi samedi les frappes russes les plus «intenses» depuis un mois. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La révolte des gilets jaunes
Plus...