42 clandestins retrouvés morts, asphyxiés dans un camion

TanzanieQuarante deux clandestins ont été retrouvés morts, asphyxiés dans un camion bondé dans le centre de la Tanzanie, a-t-on appris auprès du vice-ministre de l'Intérieur, Pereira Silima, et d'un responsable local.

Image: Google Images

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des clandestins ont été retrouvés morts dans un camion en Tanzanie.

«Ils sont morts de suffocation et n'avaient pas de nourriture,» a affirmé le vice-ministre. Selon lui, les clandestins tentaient de se rendre au Malawi.

Selon le responsable local, les victimes ont été asphyxiées dans un camion dans lequel se trouvaient «plus de 100 personnes».

«Je ne peux pas dire avec certitude qui ils sont, mais ils ont l'air somaliens ou éthiopiens,» a-t-il ajouté sous couvert d'anonymat.

Toujours d'après le responsable local, le chauffeur du camion a découvert les victimes après avoir entendu crier.

«Après avoir découvert les morts, il a abandonné le camion et s'est enfui,» a-t-il précisé. La police locale a emmené les survivants pour interrogatoire.

Victimes abandonnées dans la brousse

Les corps ont été découverts dans la province de Dodoma, à quelque 400 km à l'ouest de Dar es-Salaam, la capitale économique de la Tanzanie.

Fin décembre 2011, 20 clandestins somaliens avaient déjà été retrouvés morts en Tanzanie. Les victimes, déjà probablement mortes d'asphyxie, avaient à l'époque été abandonnées dans la brousse, avait indiqué la police.

Le porte-parole des Affaires étrangères tanzaniennes, Isaac Nantanga, avait alors expliqué que de plus en plus d'Ethiopiens et de Somaliens traversaient la Tanzanie pour se rendre en Afrique du Sud ou en Europe.

Ces deux dernières décennies, des centaines de milliers de Somaliens ont fui un état permanent de guerre civile et des sécheresses chroniques dans leur pays, trouvant souvent refuge en Ethiopie ou au Kenya, lui-même frontalier de la Tanzanie. (afp/nxp)

Créé: 26.06.2012, 20h13

Google Map

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...