Cinq Français accusés de viol en Espagne

EuropeAccusés du viol collectif d'une Norvégienne, cinq Français en vacances ont été inculpés jeudi à Benidorm

La station balnéaire de Benidorm, en Espagne.

La station balnéaire de Benidorm, en Espagne. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cinq Français de 18 et 19 ans, accusés de viol collectif par une Norvégienne de 20 ans dans la ville balnéaire espagnole de Benidorm, ont été mis en examen pour abus sexuel, ont indiqué les autorités judiciaires.

Après avoir été entendus par une juge d'instruction, trois d'entre eux ont été placés en détention provisoire, selon un communiqué publié dans la nuit de jeudi à vendredi. Les deux autres ont été remis en liberté, sans mesures de contrôle judiciaire.

Ces cinq jeunes Français «sont inculpés dans une enquête ouverte pour des délits d'abus sexuel, sans préjuger d'une ultérieure requalification» des faits, ont souligné les autorités judiciaires.

Interpellés avant le retour au pays

Ils avaient été interpellés mercredi dans un logement touristique de la station de Benidorm (sud-est), où ils étaient en vacances, alors qu'«ils devaient rentrer dans leur pays le lendemain», a exliqué la Garde civile jeudi dans un communiqué.

L'alerte avait été donnée mercredi peu avant 2h du matin par le centre de santé où s'était présentée la jeune femme qui les accuse de viol.

Elle a raconté aux enquêteurs avoir été contactée à travers un réseau social par les jeunes Français, puis les avoir rejoints avec une amie norvégienne. Tous s'étaient ensuite rendus dans le logement des jeunes hommes.

Dans la nuit, l'une des deux jeunes femmes avait quitté les lieux et l'autre était restée seule avec les cinq Français, qu'elle accuse de viol collectif.

Selon la Garde civile, les Français ont été arrêtés pour un délit présumé d'«agression sexuelle», catégorie comprenant le viol en droit espagnol, contre cette jeune femme et du délit moins grave d'«abus sexuel» contre son amie.

«Des gentils gosses» selon l'avocat

Tous Toulousains, ce «sont des bacheliers, des gentils gosses, pas des jeunes à problèmes en France», a affirmé à l'AFP Me Frédéric David, avocat français de l'un d'eux, précisant que leurs familles s'étaient rendues sur place en Espagne.

Son client, a-t-il précisé, a reconnu «un rapport sexuel» avec la plaignante, mais en assurant qu'il s'agissait d'une relation «consentie et pas en réunion».

«Les faits se sont passés dans un contexte très alcoolisé de part et d'autre», a ajouté Me David, évoquant aussi le «contexte particulier de Benidorm», connu comme «un lieu de fête entre jeunes» et le «caractère très explicite de l'application de rencontre, Tinder», utilisée pour le rendez-vous.

Réforme du Code pénal

Le Code pénal espagnol stipule que l'intimidation ou la violence doivent être prouvées pour que la qualification d'«agression sexuelle» soit retenue, mais le gouvernement souhaite le réformer pour introduire la notion de consentement sexuel explicite.

Dans l'affaire ultramédiatisée dite de la «meute», cinq Espagnols avaient d'abord été condamnés à 9 ans de prison pour «abus sexuel» pour le viol collectif filmé d'une jeune fille à Pampelune (nord), détonateur d'une grande mobilisation féministe.

Puis la plus haute instance judiciaire a alourdi cette année leur peine à 15 ans de prison en requalifiant les faits en «viol» en réunion. (afp/nxp)

Créé: 09.08.2019, 01h43

Articles en relation

L'inculpation pour viol s'éloigne pour Neymar

Brésil Le Parquet brésilien a recommandé jeudi de ne pas inculper Neymar pour viol, faute de preuves suffisantes. Plus...

USA: Ronaldo n'est pas poursuivi pour viol

Football Selon le procureur du comté de Clark, les allégations contre la star de la Juventus ne peuvent être prouvées au-delà d'un «doute raisonnable». Plus...

Un chef religieux filmait le viol de jeunes garçons

Bangladesh La police bangladaise a mis la main sur le responsable d'une école coranique, accusé d'avoir violé une douzaine de garçons. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...