Passer au contenu principal

Nouvelle-ZélandeChristchurch: le bilan revu à la hausse

Un homme de 46 ans, blessé lors des attaques contre les mosquées, est décédé. Le bilan monte à 51 morts.

L'Australien accusé d'avoir tué 51 personnes l'année dernière dans deux mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, a plaidé coupable pour tous les chefs d'accusation. (Jeudi 26 mars 2020)
L'Australien accusé d'avoir tué 51 personnes l'année dernière dans deux mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, a plaidé coupable pour tous les chefs d'accusation. (Jeudi 26 mars 2020)
AFP
La police néo-zélandaise enquête pour retrouver l'auteur de menaces formulées cette semaine contre une des mosquées de Christchurch. (Mardi 3 mars 2020)
La police néo-zélandaise enquête pour retrouver l'auteur de menaces formulées cette semaine contre une des mosquées de Christchurch. (Mardi 3 mars 2020)
Keystone
La Nouvelle-Zélande est réputée pour sa faible criminalité. (15 mars 2019)
La Nouvelle-Zélande est réputée pour sa faible criminalité. (15 mars 2019)
Keystone
1 / 62

Le bilan des attaques du 15 mars contre deux mosquées à Christchurch (sud de la Nouvelle-Zélande) est monté à 51 morts après le décès d'un homme de 46 ans qui a succombé à ses blessures, a annoncé la police néo-zélandaise.

«L'homme (..) était dans un état critique dans un hôpital de Christchurch depuis l'attaque terroriste», a déclaré la police, en précisant qu'il est mort jeudi soir. Sa famille a demandé que son identité ne soit pas révélée.

Il avait été blessé pendant qu'il priait à la mosquée Al Noor dans le centre-ville, où une quarantaine des 51 personnes qui ont alors perdu la vie ont péri sous les balles d'un suprémaciste blanc australien, Brenton Tarrant.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.