Le choléra toujours d'actualité au Yémen

SantéSelon l'ONG Oxfam, l'épidémie de choléra pourrait refaire son apparition dans plusieurs régions du Yémen.

Des Yéménites recevant un traitement contre le choléra vers Hodeidah.

Des Yéménites recevant un traitement contre le choléra vers Hodeidah. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

De vastes régions du Yémen en guerre risquent d'être confrontées à une résurgence de l'épidémie de choléra, a alerté vendredi Oxfam. Le nombre de cas suspects a fortement augmenté cette année et les ONG peinant à accéder à environ 40'000 d'entre eux.

«Le peuple du Yémen a déjà enduré la pire épidémie de l'histoire», a affirmé Muhsin Siddiquey, le directeur de l'ONG Oxfam au Yémen, dans un communiqué. «Laisser cette maladie se propager de nouveau à travers le pays (...) serait une tache sur la conscience de l'humanité», a-t-il poursuivi.

Il a appelé la communauté internationale à assurer rapidement l'accès des organisations humanitaires dans le pays. Quelque 195'000 cas suspects ont déjà été recensés depuis janvier 2019, dont 38'000 dans des régions difficiles d'accès pour les ONG, notamment en raison des affrontements armés et des nombreux barrages érigés par les combattants des camps rivaux.

3000 morts depuis 2008

«Au cours des deux dernières semaines de mars, environ 2500 cas suspects ont été rapportés chaque jour, [un nombre, ndlr] en augmentation par rapport aux 1000 cas rapportés chaque jour en février», a écrit l'ONG.

Il y a dix fois plus de cas suspects recensés et de personnes décédées du choléra que sur la même période en 2018, a affirmé Oxfam. Depuis 2016, le choléra a tué plus de 3000 Yéménites, selon l'ONG. Si le nombre de cas recensés se maintient au même niveau le reste de l'année, l'épidémie sera plus grave que celle de 2017, avertit-elle.

Le conflit au Yémen a fait au moins 10'000 morts depuis 2015 et provoqué la pire crise humanitaire au monde. Il oppose le pouvoir appuyé par l'Arabie saoudite aux rebelles Houthis soutenus par l'Iran. Des ONG estiment toutefois que le nombre de morts est nettement plus élevé, certaines citant un bilan cinq fois supérieur. (ats/nxp)

Créé: 20.04.2019, 02h43

Galerie photo

Le Yémen plongé dans une guerre civile dévastratrice

Le Yémen plongé dans une guerre civile dévastratrice Les forces armées yéménites ont lancé une vaste opération contre les djihadistes.

Articles en relation

Pour les rebelles, les USA sont derrière la guerre

Yémen Pour les rebelles yéménites, le veto de Trump au Congrès prouve que Washington est responsable de la guerre au Yémen. Plus...

Frappe meurtrière près d'un hôpital au Yémen

Golfe d'Aden Une frappe aérienne a fait sept morts dont quatre enfants près d'un hôpital yéménite, selon Save The Children. Plus...

Des miliciens suspectés d'avoir violé des enfants

Yémen Selon Amnesty International, trois garçons ont été violés dans la ville de Taëz, aux mains des forces progouvernementales. Plus...

L'aide humanitaire n'arrive pas à destination

Yemen Les rebelles houthis sont accusés par le Programme alimentaire mondial (PAM) de revendre une partie de l'aide humanitaire au Yémen. Plus...

Les rebelles accusent le Programme alimentaire

Yémen Lundi, le PAM a affirmé qu'une grande partie de l'aide destinée aux habitants de Sanaa n'est pas arrivée à destination. Les rebelles ont répliqué mardi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...