La Chine repère un objet «suspect» dans l'océan Indien

Malaysia AirlinesDeux semaines après la disparition du vol MH370, la Chine a repéré un objet «suspect» dans le sud de l'océan Indien. Des recherches ont déjà été engagées pour en retrouver d'autres, repérés par satellite.

Une image satellite montre une forme de 22 mètres de long et large de 13 mètres dans l'océan Indien.

Une image satellite montre une forme de 22 mètres de long et large de 13 mètres dans l'océan Indien. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'administration d'Etat pour les sciences, les technologies et les industries de défense a diffusé un cliché pris le 18 mars montrant une forme de 22 mètres de long et large de 13 mètres, une image qu'a publiée également la télévision publique chinoise CCTV.

La Malaisie avait peu auparavant annoncé que la Chine était en possession de cette photo. «Ils vont envoyer des navires pour vérifier», avait indiqué le ministre malaisien des Transports, Hishammuddin Hussein, lors de sa conférence de presse quotidienne qu'il a écourtée pour «s'informer sur cette piste».

Périmètre étendu

Suite à cette découverte, le périmètre a été étendu et le nombre d'appareils augmenté. Quatre P-3 Orion australiens et néo-zélandais ainsi que deux appareils commerciaux très long courrier devaient ratisser samedi un champ marin de 26'000 km2.

Deux navires marchands, dont le porte-véhicules norvégien St Petersburg, croisent également dans la zone. Un bâtiment ravitailleur de la Marine australienne, le HMAS Success, devait y parvenir dans l'après-midi.

Des yeux et des jumelles

Le procédé «le plus efficace dans ce genre d'opérations est d'utiliser les yeux et une paire de jumelles», a expliqué Olav Sollie, un responsable de l'armateur norvégien Höegh Autoliners, propriétaire du St Petersburg.

Le responsable opérationnel des recherches dans le couloir sud, John Young, a d'ailleurs précisé avoir «replanifié les recherches de sorte que les avions voleront à assez basse altitude pour permettre à des observateurs très qualifiés de regarder par les hublots».

Deux avions chinois sont attendus dans la région dimanche, et des appareils japonais lundi et mardi. De son côté, la Malaisie a demandé aux Etats-Unis de lui fournir des équipements de surveillance sous-marins, une demande à l'étude selon Washington.

Périmètre de 26'000 km2

L'endroit où a été repéré cet objet est à 120 kilomètres du site en pleine mer, dans le sud de l'océan Indien, où un satellite australien a détecté d'autres objets suspects le 16 mars, ont indiqué les autorités chinoises.

D'importants moyens aériens et navals ont été engagés jeudi dans un périmètre de 26'000 km2, à 2500 km au sud-ouest de la ville australienne de Perth, pour récupérer ces objets, sans résultat pour le moment.

Deux couloirs

Deux couloirs ont été délimités pour orienter les recherches: un couloir nord s'étire de la Thaïlande vers l'Asie centrale, un couloir sud de l'Indonésie au sud de l'océan Indien.

La plupart des experts privilégient le couloir sud, estimant que l'avion n'aurait pu voler par exemple au-dessus de la Chine ou d'ex-républiques soviétiques sans être détecté.

Prudence des autorités

Après plusieurs fausses alertes de même nature, la Malaisie et l'Australie ont averti que les objets repérés étaient peut-être parfaitement étrangers au vol MH370.

«Un objet flottant sur la mer depuis aussi longtemps (...) peut avoir coulé au fond», a prévenu le vice-Premier ministre australien Warren Truss, évoquant en outre la possibilité que l'objet repéré par satellite soir un conteneur tombé d'un bateau.

Compte à rebours insupportable

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines qui assurait la liaison Kuala Lumpur-Pékin avec 239 personnes à bord, dont 153 Chinois, quatre Français et deux Canadiens, a disparu le 8 mars. L'avion a été dérouté et ses systèmes de communication «délibérément» coupés, selon les autorités malaisiennes.

Pour les familles et les proches des passagers et des membres d'équipage, l'attente est insupportable, d'autant qu'un compte à rebours est enclenché depuis le 8 mars. Passé une trentaine de jours, les batteries qui alimentent les «boîtes noires» de l'appareil et leur permettent d'émettre sous l'eau un signal dans un rayon limité entre 2 et 3 km seront épuisées. (ats/nxp)

Créé: 22.03.2014, 23h17

Galerie photo

Un avion de Malaysia Airlines disparaît

Un avion de Malaysia Airlines disparaît Un avion de Malaysia Airlines a disparu samedi 8 mars 2014. Le débris retrouvé sur l'île de la Réunion le 26 juillet provient du Boeing 777.

Articles en relation

Vingt avions et navires recherchent le Boeing

Vol MH370 Le premier ministre australien Tony Abbott a déclaré lundi qu'il ne fixerait aucune limite de temps pour retrouver les débris du Boeing 777 de la Malaysia Airlines qui a disparu le 8 mars avec 239 personnes à bord. Plus...

Deux experts suisses écartent la piste d’un incendie

Boeing disparu Un feu électrique pourrait-il expliquer la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines? L'hypothèse, mise en avant dans les médias hier mercredi, est jugée «improbable» par deux experts suisses. Plus...

Un pilote chevronné donne une explication inédite

Malaysia Airlines La théorie la plus simple concernant la disparition du Boeing de Malaysia Airlines pourrait s'avérer être la plus plausible. Un ancien pilote canadien évoque un incendie en vol. Plus...

Le plan de vol aurait été modifié avant le dernier contact

MALAYSIA AIRLINES Les recherches pour localiser le Boeing couvrent désormais une zone plus vaste que l'Australie. Selon la chaîne NBC, le changement de cap a été programmé avant le dernier contact. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un arbre s'abat au cimetière des Rois
Plus...