Le Chili vise la neutralité carbone en 2050

EnvironnementLe gouvernement chilien, qui organisera la COP 25, compte adopter une loi pour parvenir à être neutre en carbone en 2050.

Vue du Canela Eolian Park, situé à Los Vilos, à 296 km au nord de la capitale chilienne, Santiago.

Vue du Canela Eolian Park, situé à Los Vilos, à 296 km au nord de la capitale chilienne, Santiago. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Chili sera neutre en carbone en 2050 et va graver cet objectif dans le marbre en adoptant une loi, a affirmé dans un entretien avec l'AFP la ministre de l'Environnement du pays, Carolina Schmidt.

«Le Chili veut institutionnaliser dans une loi la neutralité carbone en 2050», a déclaré Mme Schmidt, dont le pays accueillera en décembre la 25e conférence de l'ONU sur les changements climatiques (COP25).

Cette loi constituera «un changement profond qui permet d'activer de façon ambitieuse l'action climatique de façon transversale dans tous les secteurs, ainsi qu'au niveau local et central», a assuré la ministre. Le Chili deviendra ainsi «un des cinq pays au monde» à viser la neutralité carbone d'ici 2050 pour contrer le changement climatique, a-t-elle souligné.

La COP25 en novembre

Le Chili est particulièrement exposé aux conséquences du changement climatique en raison notamment de ses vastes zones côtières à basse altitude et de ses nombreuses régions arides ou boisées. Le pays s'est porté volontaire pour organiser la COP25 après le désistement du Brésil un mois après l'élection du président d'extrême droite Jair Bolsonaro, un climato-sceptique notoire.

Le gouvernement conservateur chilien de Sebastian Piñera a annoncé en avril que plus aucune centrale à charbon ne serait construite dans le pays. Huit des 28 centrales existantes seront fermées d'ici cinq ans, l'objectif étant de produire 100% d'énergies renouvelables d'ici 2040.

Une loi qui entrera en vigueur en 2022 obligera par ailleurs les entreprises à collecter directement chez le consommateur les déchets contaminants qu'elle produisent et à les recycler. «On ne se demande pas si cela leur plaît ou non, c'est une loi qui va obligatoirement s'appliquer» sous peine d'amendes pouvant atteindre 9 millions de dollars, a souligné la ministre. (afp/nxp)

Créé: 17.06.2019, 03h05

Articles en relation

Le Chili tourne le dos aux centrales à charbon

COP 25 A quelques mois de la COP25, le Chili a annoncé qu'il ne construira «plus aucune centrale thermique à charbon». Plus...

Le Chili limite l'accès à l'île de Pâques

Tourisme Il y a trop de touristes sur l'île et ils mettent en péril les ressources et la culture de l'île. Le gouvernement prend donc des mesures. Plus...

Le Chili craint une grave crise environnementale

Environnement 690'000 saumons traités aux antibiotiques se sont échappés d'une ferme d'élevage au large du Chili. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Premier anniversaire des gilets jaunes
Plus...