Chili: violentes manifs lors d'un festival

Amérique latineDes manifestations contre le gouvernement ont perturbé dimanche un festival de la chanson à Viña del Mar.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

De violentes manifestations anti-gouvernementales et des heurts avec la police se sont produits dimanche dans la ville chilienne de Viña del Mar au moment où s'ouvrait un festival international de la chanson, le plus important d'Amérique latine.

Des milliers de manifestants munis de pierres, de bâtons et de cocktails Molotov, dont beaucoup étaient masqués, ont provoqué des troubles à l'entrée du site du festival, un grand parc appelé Quinta Vergara, a constaté un journaliste de l'AFP.

La police, qui avait déployé un important dispositif de sécurité, a barré le passage aux manifestants et les a repoussés avec du gaz lacrymogène et des camions lanceurs d'eau. Viña del Mar est une cité balnéaire située à environ 120 kilomètres à l'ouest de Santiago.

Protestation sociale

La manifestation avait été convoquée dans le cadre du mouvement de protestation sociale qui a débuté il y a quatre mois au Chili et qui a fait 31 morts et de nombreux saccages et incendies d'établissements commerciaux et autres.

À Viña del Mar, lorsque les manifestants ont été bloqués par les policiers anti-émeutes, ils se sont mis à attaquer des locaux commerciaux situés non loin du site du festival, dont l'hôtel O'Higgins, l'un des établissements les plus anciens et élégants de la cité balnéaire.

C'est dans cet hôtel que sont traditionnellement logés les principaux artistes participant au festival, et une partie du jury international, des artistes et des journalistes s'y trouvaient dimanche.

Manifestants masqués

Des dizaines de manifestants masqués ont lancé des pierres et ont brisé les vastes baies vitrées de la façade de l'hôtel, puis ont lancé à l'intérieur des cocktails Molotov ainsi que des grenades lacrymogènes de la police qu'ils avaient récupérées. Ils ont aussi incendié au moins sept véhicules.

Cela a suscité la panique parmi les occupants et le personnel de l'hôtel. La montée du gaz lacrymogène dans les étages a fait fuir des clients. Le public du festival a finalement pu rentrer dans le parc avec trois heures et demie de retard, après avoir franchi deux contrôles de sécurité.

L'une des vedettes du festival, le chanteur Ricky Martin, considéré comme la star de la pop latino, a exprimé devant la presse son soutien aux revendications sociales. Selon l'artiste portoricain naturalisé espagnol, elles sont «importantes» pour «faire comprendre aux dirigeants de nos pays ce dont nous avons besoin». Il a toutefois ajouté que les revendications devraient être présentées «d'une manière ordonnée». (afp/nxp)

Créé: 24.02.2020, 01h46

Articles en relation

Manifestations autour de la nouvelle Constitution

Chili Des manifestants des deux camps ont défilé en même temps à deux endroits différents dans Santiago, samedi. Plus...

Quatrième mort en trois jours de violences

Chili La crise sociale qui secoue le pays a fait près de trente victimes et des milliers de blessés depuis le mois d'octobre. Plus...

Chili: des personnalités civiles créent un parti

Amérique latine Le Parti pour la dignité va se battre pour un changement de la Constitution et la désignation d'une Assemblée constituante. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus: les courbes s'aplanissent
Plus...