Chercheuse expulsée : Washington proteste

RD CongoLes Etats-Unis ont exigé mercredi le retour sur le sol congolais d'une chercheuse de Human Rights Watch expulsée mardi.

Ida Sawyer travaillait en RDC depuis 2008.

Ida Sawyer travaillait en RDC depuis 2008. Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Etats-Unis ont exigé mercredi 10 août de la République démocratique du Congo (RDC) le retour sur son sol d'une chercheuse de l'organisation américaine Human Rights Watch (HRW) dont le visa n'a pas été renouvelé et qui a dû quitter le pays.

Le département d'Etat s'est dit «très préoccupé par la décision du gouvernement de la RDC de ne pas renouveler le visa» d'Ida Sawyer, qui travaillait en RDC pour HRW depuis 2008.

«Le départ forcé de cette chercheuse (...) est incompatible avec les efforts destinés à soutenir une meilleure transparence, davantage de responsabilité et de démocratie en RDC», a protesté la porte-parole de la diplomatie américaine Elizabeth Trudeau.

Refus de renouveler son visa

Elle a «exhorté le gouvernement congolais à autoriser la chercheuse de Human Rights Watch à reprendre sans délai son travail en RDC».

Les autorités congolaises avaient annoncé mardi leur refus de renouveler le visa de Mme Sawyer, sans donner d'explications. La chercheuse a dû quitter Kinshasa mardi soir. Elle était basée en RDC depuis janvier 2008, d'abord à Goma, capitale de la province du Nord-Kivu (est) et depuis 2011 dans la capitale.

Elle a mené des recherches à travers la RDC et dans les pays voisins où sévit l'Armée de résistance du Seigneur (LRA, Lord's Resistance Army), une sanglante rébellion ougandaise contre laquelle luttent aussi des forces spéciales américaines.

Très active en RDC, l'organisation américaine HRW y dénonce des cas de violations des droits de l'homme. Le gouvernement américain critique aussi régulièrement la situation politique en RDC, incitant le président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, à ne pas se représenter à la fin de l'année.

(afp/nxp)

Créé: 11.08.2016, 02h00

Articles en relation

L'opposant au président Kabila devant la justice

R.D.Congo Moïse Katumbi est accusé par le pouvoir de recrutement de mercenaires. Plus...

Nouveau scandale visant des casques bleus en RDC

Congo Des abus sexuels auraient été commis par des Casques bleus tanzaniens dans le nord-est du pays. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.