Le «cheikh des snipers» anti-EI tué à Hawija

IrakLe tireur d'élite Abou Tahsine, combattant irakien, est mort au combat. Il aurait tué plus de 300 djihadistes de l'Etat islamique.

Abou Tahsine, dit le «cheikh des snipers».

Abou Tahsine, dit le «cheikh des snipers». Image: DR Youtube

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un célèbre combattant irakien surnommé le «cheikh des snipers», qui se vantait encore récemment d'avoir abattu au moins 320 djihadistes du groupe Etat islamique (EI), est mort dans la bataille de Hawija (nord-ouest), ont annoncé samedi les forces paramilitaires du Hachd al-Chaabi.

Cet homme massif à la barbe grise, vêtu d'une tenue militaire beige sur laquelle il enfilait un gilet de cuir, d'un keffieh à damier noir et blanc et de mitaines, ne se séparait jamais de son fusil d'assaut autrichien «Steyr».

Selon Ahmad al-Assadi, le porte-parole du Hachd al-Chaabi, Abou Tahsine est tombé vendredi durant la bataille de Hawija, alors qu'il s'était avancé dans une zone de combat avec l'EI, dans la montagne de Hamrine.

Membre de la brigade Ali al-Akbar, qui fait partie du mouvement Hachd al-Chaabi, il était «le meilleur de nos tireurs», a-t-il ajouté.

Une longue expérience

Dans une vidéo diffusée par cette milice, Abou Tahsine avait raconté avoir participé à de nombreuses guerres dans la région. «J'ai 63 ans et j'ai toujours été un tireur embusqué. Ma première guerre, c'était en 1973 dans le Golan» syrien lors du conflit israélo-arabe.

Il faisait partie de l'armée irakienne, dont un contingent avait participé aux côtés des troupes syriennes à la guerre contre Israël. Puis il fut sniper durant la guerre irako-iranienne (1980-1988), lors de l'invasion du Koweït par l'Irak (1990), avant de combattre l'armée américaine en 2003 puis de tourner son arme contre l'EI.

Dans cette interview récente, il affirmait: «ceux qui ont envoyé de Turquie ces Daech (acronyme arabe de l'EI) les ont trompés. Ils sont venus ici pour se faire tuer. Aujourd'hui, j'en ai abattu deux, c'est un chiffre ridicule, mon minimum c'est quatre». «Dans la bataille de Makhoul et Baiji, en 2015, j'en ai tué 173 et en tout j'en suis à 320», avait-il dit.

Multiples surnoms

Lors des funérailles samedi à Joubeir, près de la ville de Bassora (sud), l'un de ses proches, Ahmad Ali Hussein, a raconté qu'Ali Tahsine, de son vrai nom Ali Jabbar al Salahi, était surnommé par ses compagnons d'armes le «cheikh des snipers», ou encore «oeil de faucon» et «chasseur de Daech».

Les troupes irakiennes conduisent actuellement une double offensive contre les derniers bastions de l'EI dans le pays, à Hawija, et plus au sud dans la province d'Al Anbar (Rawa, Al Qaïm), à proximité de la frontière syrienne. (afp/nxp)

Créé: 30.09.2017, 17h50

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse: il fera beaucoup plus chaud et sec en 2050
Plus...