Le chef d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique tué

TerrorismeLes États-Unis ont annoncé jeudi avoir tué au Yémen Qassem al-Rimi, chef du groupe Al-Qaïda dans la péninsule arabique.

Capture d'écran d'une vidéo de 2015 où s'exprime Qassem al-Rimi.

Capture d'écran d'une vidéo de 2015 où s'exprime Qassem al-Rimi. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les États-Unis ont annoncé jeudi avoir «éliminé» au Yémen Qassem al-Rimi, chef yéménite d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), un groupe djihadiste, dont se sont réclamés des auteurs d'attentats anti-occidentaux.

«Sur les instructions du président Donald Trump, les États-Unis ont mené une opération antiterroriste au Yémen et ont réussi à éliminer Qassem al-Rimi, un fondateur et le chef du groupe Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa)», a annoncé dans un communiqué la Maison Blanche.

Sous la direction d'al-Rimi, Aqpa a perpétré «des violences inqualifiables contre des civils au Yémen et a cherché à perpétrer et inspirer de nombreuses attaques contre les États-Unis et nos forces», a ajouté le texte.

Il travaillait pour Ben Laden

La mort de Qassem al-Rimi «affaiblit davantage Aqpa et le mouvement mondial Al-Qaïda et cela nous rapproche de l'élimination des menaces que ces groupes posent à notre sécurité nationale», a également justifié la Maison Blanche.

Selon l'exécutif américain, al-Rimi avait rejoint Al-Qaïda dans les années 1990, travaillant en Afghanistan pour Oussama Ben Laden, responsable des attentats du 11 septembre 2001 commis aux États-Unis. Aqpa a profité de l'affaiblissement du pouvoir central au Yémen pour renforcer son emprise dans le sud et le sud-est du pays, ravagé par la guerre depuis mars 2015.

Attentat en Floride

Le groupe Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) avait revendiqué la fusillade perpétrée début décembre dans une base militaire américaine à Pensacola, en Floride, ayant tué trois marins, selon un communiqué dimanche du centre américain de surveillance des sites islamistes SITE.

«Dans un discours audio de son chef, Qassem al-Rimi, Aqpa a revendiqué l'attaque en décembre 2019 de la base aéronavale de Pensacola», avait rapporté SITE. La diplomatie américaine avait doublé en 2018 la récompense offerte pour la capture de Qassem al-Rimi, la faisant passer de 5 à 10 millions de dollars.

Celui-ci était aussi sous le coup de sanctions du Trésor américain et de l'ONU pour sa participation à un attentat meurtrier près de l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa et pour son soutien supposé au jeune Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab qui, le jour de Noël 2009, avait tenté de faire sauter un vol Amsterdam-Detroit en cachant des explosifs dans son slip.

Frappes par drones

Les États-Unis ont intensifié leurs frappes par drones visant Al-Qaïda dans la péninsule arabique depuis l'arrivée à la Maison Blanche de Donald Trump. Le président américain a par ailleurs autorisé d'autres frappes au Moyen-Orient, comme celle qui a tué début janvier à Bagdad le puissant général iranien Qassem Soleimani, un commandant des Gardiens de la Révolution.

En 2011, l'imam Anwar al-Awlaki, ex-recruteur très influent d'Al-Qaïda, né et élevé aux Etats-Unis avant de rejoindre le réseau d'Oussama ben Laden au Yémen, avait été tué par une frappe de drone.

Une frappe similaire avait éliminé le précédent chef d'Aqpa, Nasser al-Wahishi, en 2015. Jalal Belaïdi, alias Abou Hamza al-Zinjibari, un important dirigeant d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique, a lui péri début 2016 avec deux de ses gardes du corps lorsque leur voiture a été pulvérisée par une attaque de drone américain. Les frères Chérif et Saïd Kouachi, auteurs de l'attaque le 7 janvier 2015 au siège de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris, s'étaient réclamés d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique. (afp/nxp)

Créé: 07.02.2020, 00h44

Articles en relation

Al-Qaïda revendique l'attaque d'une base militaire

États-Unis L'attaque survenue sur une base américaine, en décembre, serait l'œuvre d'un groupe terroriste. Plus...

Loi sur Al-Qaida: le MPC doit affiner des plaintes

Suisse Le Ministère public de la Confédération se fait épingler par le Tribunal pénal fédéral sur des plaintes qui ne respectent pas le principe de l'accusation. Plus...

Trump confirme la mort du fils d'Oussama Ben Laden

Afghanistan Les médias américains avaient annoncé le décès du fils préféré du leader d'Al-Qaïda. Le chef de l'Etat américain vient de le confirmer. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus est à Genève
Plus...