Les Catalans sont de nouveau chauds bouillants

CatalogneDes milliers de partisans de l'indépendance ont défilé mardi dans plusieurs villes de Catalogne pour réclamer la libération des dirigeants indépendantistes.

Image de la manifestation qui s'est tenue ce 16 octobre 2018 à Barcelone.

Image de la manifestation qui s'est tenue ce 16 octobre 2018 à Barcelone. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous accusons l'Etat (espagnol) de mentir pour condamner ceux qui ont toujours défendu la paix, le dialogue et la liberté», a lancé Marcel Mauri, le vice-président de Omnium Cultural. Cette organisation indépendantiste est dirigée par Jordi Cuixart, incarcéré depuis une année, tout comme Jordi Sanchez. «Ces accusations sont infondées, nous devons tous descendre dans la rue. Ils n'ont pas honte», a ajouté Marcel Mauri, lors de la manifestation organisée à Barcelone et qui avait pour mot d'ordre «Une année de honte, une année de dignité».

Des manifestations similaires ont eu lieu dans plusieurs villes de Catalogne et devant les prisons où sont incarcérés les dirigeants indépendantistes. Jordi Cuixart et Jordi Sánchez, l'ancien président de l'influente association ANC, ont été les premiers chefs de file du mouvement indépendantiste à être placés en détention préventive.

Mesure «disproportionnée»

Neuf dirigeants séparatistes catalans sont actuellement sous les verrous, attendant d'être jugés pour rébellion, un chef d'accusation passible d'une peine pouvant aller jusqu'à 25 années d'emprisonnement. En cause, leur rôle dans la tentative de sécession de la province en 2017, sous la présidence de Carles Puigdemont. Ce dernier se trouve actuellement en Belgique où il échappe au mandat d'arrêt pour rébellion lancé contre lui par la justice espagnole.

Amnesty International a réclamé lundi la libération «immédiate» des personnalités indépendantistes. «Le maintien de cette mesure constitue une restriction excessive et disproportionnée de leurs droits à la liberté d'expression et de réunion pacifique», a estimé l'organisation de défense des droits de l'Homme.

Le gouvernement régional catalan, présidé aujourd'hui par Quim Torra, réclame leur libération et un acquittement de la part du nouveau Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez. Celui-ci répond qu'il s'agit d'une affaire de justice. (ats/nxp)

Créé: 16.10.2018, 23h04

Galerie photo

En images, l'histoire des rêves d'indépendance de la Catalogne

En images, l'histoire des rêves d'indépendance de la Catalogne Le 27 octobre 2017, la Catalogne a déclaré que la région devenait un «Etat indépendant prenant la forme d'une République». Mais le différend entre Madrid et Barcelone ne date pas d'aujourd'hui.

Galerie photo

La Catalogne face à la détermination de Madrid

La Catalogne face à la détermination de Madrid Les rêves d'indépendance de la Catalogne ont dû céder du terrain face à la résolution de Madrid.

Articles en relation

Semaine noire pour les indépendantistes catalans

Espagne Les deux formations séparatistes qui gouvernent en Catalogne ont perdu mardi, la majorité dont ils disposaient. Plus...

Echauffourées entre police et séparatistes

Catalogne Des incidents ont éclaté à la fin de la manifestation de l'anniversaire du référendum d'autodétermination, à Barcelone. Plus...

Galerie photo

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Coronavirus et enseignement à la maison
Plus...