Cassis condamne l'offensive turque en Syrie

GuerrePour le conseiller fédéral Ignazio Cassis, cette offensive turque est une violation flagrante du droit international.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ignazio Cassis, le conseiller fédéral à la tête des affaires étrangères, a critiqué l'opération militaire turque dans le nord de la Syrie avec des mots clairs. C'est une violation flagrante du droit international, a-t-il déclaré jeudi sur les ondes de la RSI, puis repris sur la RTS et la SRF.

A la question de savoir si l'opération militaire devait être condamnée, le patron du Département fédéral des affaires étrangères a répondu: «une invasion militaire de la Turquie en Syrie sans que la Turquie soit menacée viole les principes de l'ONU».

Il assure également que les djihadistes suisses sont retenus dans des camps hors de portée des attaques turques: «Pour l'instant, il n'y a pas de danger imminent». Selon une décision prise par le Conseil fédéral ce printemps, a-t-il rappelé, «le rapatriement en Suisse peut être considéré pour les enfants seulement, pas pour les adultes».

Tollé international

A New York, à l'issue d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU, les cinq pays européens y siégeant - Paris, Berlin, Bruxelles, Londres, Varsovie - ont exigé l'arrêt de cette «action militaire unilatérale». De son côté, le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, a exprimé sa «profonde inquiétude».

Depuis mercredi soir, Ankara a lancé la phase terrestre de son offensive, concentrant ses attaques dans les secteurs frontaliers de Ras al-Aïn et de Tal Abyad, contrôlés par les forces kurdes. Les forces turques ont conquis 11 villages près de ces deux villes, d'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui rapporte aussi des raids aériens turcs.

(ats/nxp)

Créé: 10.10.2019, 20h52

Galerie photo

La Turquie veut une «zone de sécurité» à la frontière avec la Syrie

La Turquie veut une «zone de sécurité» à la frontière avec la Syrie Après avoir forcé le retrait des forces kurdes du nord de la Syrie, Ankara, aidé de Moscou, prend peu à peu position et fait face aux Forces démocratiques syriennes.

Articles en relation

L'incursion turque se heurte aux forces kurdes

Syrie Les Kurdes font état de «violents affrontements» avec les forces turques dans des secteurs frontaliers qu'ils contrôlent. Plus...

L'armée turque a pénétré en Syrie

Guerre Des militaires turcs et leurs supplétifs syriens ont pénétré dans le nord-est de la Syrie dans le cadre d'une offensive lancée contre une milice kurde. Plus...

La Turquie lance son offensive contre les Kurdes syriens

Turquie La 3e opération militaire turque en Syrie vise à établir une «zone de sécurité» pour y réinstaller 2 millions de réfugiés syriens. Plus...

La Turquie lance son offensive en Syrie

Guerre Ankara a lancé mercredi, comme elle s'y était engagée, son offensive contre les forces kurdes du nord-est de la Syrie. Plus...

Offensive turque: Berne et l'UE appellent à la retenue

Syrie L'offensive militaire turque en cours dans le nord de la Syrie suscite de nombreuses réactions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus est à Genève
Plus...