Cartes d'identité pour un demi-million de Rohingyas

BirmaniePrès de 500'000 réfugiés rohingyas, victimes d'épuration ethnique en Birmanie, possèdent désormais une carte d'identité.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plus de la moitié des réfugiés rohingyas au Bangladesh ont désormais pour la première fois une carte d'identité. L'ONU a dit vendredi à Genève qu'elle souhaite enregistrer l'ensemble d'entre eux, près d'un million, d'ici à la fin de l'année.

Ces cartes «sont pertinentes pour l'identification de ces personnes pendant qu'elles sont déplacées», a affirmé devant la presse un porte-parole du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR). Chaque jour, environ 5000 personnes sont enregistrées.

Des contacts réguliers ont lieu avec les autorités birmanes, qui ne reconnaissent pas les membres de la minorité comme citoyens, mais un possible retour des réfugiés demandera «d'autres types d'identification», a-t-il admis. L'ONU considère toujours que les conditions pour un tel rapatriement de ces centaines de milliers de personnes qui ont fui les violences en Birmanie ne sont pas réunies. Selon elle, celles-ci doivent accéder à une citoyenneté.

Pour tous à partir de 12 ans

Les cartes mentionnent la Birmanie comme pays d'où viennent les réfugiés. Il faut «protéger» et «préserver» les droits des Rohingyas à revenir dans ce pays une fois qu'elles pourront le faire.

Tous les réfugiés de plus de 12 ans bénéficient de cette carte, reconnue à la fois par le HCR et par les autorités du Bangladesh. Près de 600 employés locaux ont été engagés pour poursuivre ces efforts.

Les personnes qui ont le plus besoin d'assistance seront aussi identifiées avec ce dispositif. La semaine dernière, une distribution d'aide en utilisant les données biométriques enregistrées a été menée pour la première fois dans le camp de Cox's Bazar, explique encore l'ONU. (ats/nxp)

Créé: 09.08.2019, 11h30

Galerie photo

La crise des Rohingyas en Birmanie en images

La crise des Rohingyas en Birmanie en images Les tensions entre les Rohingyas et les Bouddhistes empoisonnent la région depuis des décennies.

Articles en relation

Citoyenneté d'honneur retirée à Aung San Suu Kyi

Paris Anne Hidalgo, maire de Paris, va retirer la citoyenneté d'honneur de la ville à la birmane Aung San Suu Kii en raison de son silence sur la situation des Rohingya. Plus...

ONU: le génocide des Rohingyas «continue»

Asie Un enquêteur onusien affirme que le génocide de la minorité musulmane rohingya continue en Birmanie. Plus...

Une première famille de Rohingyas rapatriée

Birmanie Rangoon annonce le retour en Birmanie d'une famille rohingya réfugiée au Bangladesh. Certains restent perplexes. Plus...

Rohingya: malnutrition et anémie très élevées

Camp de déplacés Des chercheurs ont mesuré des taux de malnutrition et d'anémie très élevés chez les enfants rohingyas d'un camp au Bangladesh. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...