Passer au contenu principal

Carnage au Yémen, où Daech défie Al-Qaida

Des attentats anti-chiites ont fait au moins 142 morts vendredi. Ils semblent marquer la montée en force du groupe «Etat islamique».

En pleine prière hebdomadaire du vendredi, un kamikaze s’est fait exploser dans la mosquée Badr de la capitale Sanaa.Photo: EPA/YAHYA ARHAB
En pleine prière hebdomadaire du vendredi, un kamikaze s’est fait exploser dans la mosquée Badr de la capitale Sanaa.Photo: EPA/YAHYA ARHAB

Au moins 142 morts et 351 blessés: c’est un véritable carnage qu’a revendiqué vendredi au Yémen le groupe Etat islamique (Daech), à peine deux jours après l’attentat de Tunis qui a fait 21 morts au musée du Bardo.

En pleine prière hebdomadaire du vendredi, un kamikaze s’est fait exploser dans la mosquée Badr de la capitale Sanaa. Puis un second a fait de même à l’entrée du lieu de culte, au moment où les fidèles, affolés, prenaient la fuite. Il y avait là des membres de la puissante milice chiite des Houthis, qui a pris le pouvoir fin janvier. Parmi les morts figurerait l’imam de la mosquée, Al-Mourtada ben Zayd al-Muhatwari, important responsable religieux de la milice.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.